mercredi 17 mars 2010

RESTERA-T-IL UN CHANT D'OISEAU ?

Que restera-t-il sur la terre
Dans cinquante ans
On empoisonne les rivières
Les océans
On mange des hydrocarbures
Que sais-je encore
Le Rhône charrie du mercure
Des poissons morts
.
Pour les enfants des temps nouveaux
.
(1961)
.

2 commentaires:

  1. Visionnaire, ce Jean Ferrat, certainement, mais aussi, quel cœur, quelle sensibilité, quelle générosité et quelle lucidité...

    Roger

    La photo est si belle, aussi, pour accompagner des paroles universelles.

    RépondreSupprimer
  2. Visionnaire, oui, car il écrit cela il y a juste...cinquante ans !
    Au moment où l'on est en pleine croissance économique et où l'on ne pense pas encore à "préserver" la nature...

    Je n'étais pas vraiment "fan" de Ferrat, mais j'ai toujours aimé ses textes, ainsi que sa conviction, sa sincérité ...

    RépondreSupprimer