mercredi 2 mars 2011

ALLELOMIMETISME

image ici
Ce nom "barbare" désigne la tendance
qu'ont certains animaux à "imiter"
le comportement de leurs semblables.
Les études ont montré que,
dans une nuée d'étourneaux par exemple,
il n'y a pas un oiseau qui dirige les autres,
mais que chacun "calque" son comportement
sur les six ou sept individus qui sont les plus proches.
Ainsi, de proche en proche, le groupe complet
qui se propage comme une "vague"...
Cela est observable pour les nuées d'oiseaux,
les bancs de poissons et les troupeaux de moutons...
mais ce ne l'est pas moins...
pour les êtres humains.
.
.

6 commentaires:

  1. Voilà il ne me restera qu'à tenter de retenir le nom !!! époustouflant tout de même

    RépondreSupprimer
  2. Je dirai même plus, Michelaise :fabuleux ! :-)

    J'ai trouvé une autre vidéo, encore plus spectaculaire que la première sur la "magie" de ces vols où l'on a l'impression de ne voir qu'un seul "être" composé de myriades d'ailes...
    (pour la voir, cliquer sur "nuée d'étourneaux").

    Et merci à toi, Michelaise, de m'avoir fait découvrir...un nouveau mot !

    RépondreSupprimer
  3. Oh... je ne connaissais pas ce mot, et je crois que je vais avoir des difficultés à le retenir, même si ce phénomène de groupe est fascinant... n'est-ce pas le même qu'on observe chez les lemmings ?
    Et c'est vrai que l'homme a aussi cette tendance à se comporter comme un mouton... ou un étourneau !!
    Bises !

    RépondreSupprimer
  4. Eh, oui Koka...

    Le mimétisme humain s'exerce à tout propos...pour le "meilleur" comme pour le pire !

    les publicitaires l'ont d'ailleurs bien compris...ils misent tout sur notre comportement "moutonnier"...et ça marche !

    RépondreSupprimer
  5. Quant aux lemmings, leur tendance au "suicide collectif" serait (peut-être) une légende...
    Voir ici : http://www.esraonline.com/index.php?pagination=view_article&id=244

    Mais, nous, les hommes, nous sommes capables, je crois, par aveuglement, d'aller droit vers notre perte...droit vers le précipice...c'est ce que nous faisons quand nous continuons (avec un "bel ensemble") à fonctionner comme si les ressources naturelles étaient illimitées...
    La Terre n'est pas un "réservoir infini" et nous n'allons pas tarder à nous en rendre compte...

    RépondreSupprimer
  6. Ces nués me fascinent également. Merci pour cette explication !

    RépondreSupprimer