jeudi 1 septembre 2011

UNI A TOUS LES HOMMES

Ainsi peu importe
le cadre de vie d'un homme
et son environnement.
L'essentiel est d'être suspendu
à cette dimension intérieure
souvent accablante au départ
mais qui deviendra le tremplin
d'une extension plus vaste.
Car plus un homme se situe au-dedans,
plus il est incarné.
Loin de le séparer des autres,
la dimension intérieure découverte
unit à tous les hommes
dans un sens universel.
.
Marie-Madeleine Davy
"L'homme intérieur et ses métamorphoses"
.

2 commentaires:

  1. Ces mots de M.M. Davy m'ont aussitôt rappelé ces réflexions de Jung notées au chapitre Rétrospective dans "Ma vie" :
    "La solitude ne naît point de ce que l'on n'est pas entouré d'êtres, mais bien plus de ce que l'on ne peut leur communiquer les choses qui vous paraissent importantes, ou de ce que l'on trouve valables des pensées qui semblent improbables au autres. ..............Quand un homme en sait plus long que les autres, il devient solitaire. Mais la solitude n'est pas nécessairement en opposition à la communauté, car nul ne ressent plus profondément la communauté que le solitaire; et la communauté ne fleurit que là où chacun se rappelle sa nature et ne s'identifie pas aux autres."

    Amezeg :-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Amezeg...
    ces mots de Jung rejoignent exactement ce que je voulais dire...

    RépondreSupprimer