vendredi 2 septembre 2011

S'OUVRIR AU SILENCE

image ici
C'est une belle chose que d'écrire:
c'est, par l'extrême solitude,
toucher à l'extrême présence.
Le solitaire est celui qui n'est plus jamais seul
parce que toutes choses viennent à lui trouver leur nom.
Il est comme une petite maison dans la forêt,
si ouverte au silence
que les bêtes sauvages ne craignent pas d'y entrer.
.
Christian Bobin
"Le huitième jour de la semaine"
.

5 commentaires:

  1. Je suis toujours impressionnée par ces multiples citations que tu nous offres... toujours très "pures"... Tu dois avoir lu beaucoup ! Quand je lis une phrase qui m'interpelle, je la note, aussi, mais mes lectures doivent être trop triviales pour contenir beaucoup de beaux mots comme les tiennes !
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Cette image de maison dans la forêt où rentrent les animaux est magnifique. C'est souvent dans la forêt que je trouve en moi un silence d'une profondeur et d'une qualité incroyable...

    RépondreSupprimer
  3. Koka, j'ai effectivement beaucoup lu...mais là n'est pas l'essentiel...l'essentiel est de savoir quels sont les mots qui nous "touchent" au plus profond de nous-mêmes...
    Ce sont toujours ceux-là que je choisis...et parfois, je n'en comprends que bien après toute la portée...

    RépondreSupprimer
  4. Mingingi et Michelle :
    la forêt, la solitude et le silence sont trois choses dont je ne pourrais absolument pas me passer...

    RépondreSupprimer