lundi 9 mai 2011

PRISON DE L'ÂME


Aujourd'hui, tout a été corrompu.
Même le temps a une étiquette avec un prix dessus.
(...)
Jamais la négation de l'âme
n'a été aussi forte et tranquille.
L'esprit n'est même plus nié,
c'est plus sournois qu'une négation.
Nous sommes comme des prisonniers
dont le corps seul aurait le droit de sortir.
L'âme va rester 24 heures sur 24 en prison:
le reste, le clinquant, c'est seulement cela qui est libre.
Cette société ne croit plus qu'en elle-même,
c'est-à-dire à rien.
C'est donc une lutte infernale de chacun contre tous,
car s'il n'y a qu'un seul monde, autant y être le premier :
il y a presque une logique là-dedans.
C'est le meurtre légal, accepté.
Aujourd'hui, il n'y a plus d'obstacles.
On est dans une sorte de progression négative
dont on ne voit pas le terme
et qui est comme d'avancer
dans une nuit vide de tout.
On a déclenché quelque chose qui est sans pitié,
comme un fou qui aurait libéré sa folie.
Il faudra que tout soit atteint
pour qu'on commence à réfléchir.
.
Christian Bobin
.

3 commentaires: