lundi 2 février 2015

MOTS-OISEAUX

photo personnelle

J’ai toujours eu un peu de mal à parler
et à dire le fond de ma pensée.
Je préfère écrire.
Il me semble alors que les mots deviennent très dociles,
à venir me manger dans la main comme de petits oiseaux,
et j’en fais presque ce que j’en veux,
tandis que lorsque j’essaie de les assembler dans l’air,
ils se dérobent.
.
Paul Claudel
.

5 commentaires:

  1. Les mots comme les oiseaux n'aiment pas les prisons.

    RépondreSupprimer
  2. Alors laissons-les s'envoler... :-)

    RépondreSupprimer
  3. Comme je ne sens proche de Claudel aujourd'hui...(sans m'identifier bien sur!) mais chez moi aussi, les mots préfèrent se coucher sur la trame des draps blancs.... que sont les pages nues!

    RépondreSupprimer
  4. Et ils forment un joli motif...
    si l'on en juge par ton blog !

    Amicalement.

    RépondreSupprimer
  5. pour moi aussi il est plus facile d'écrire que de parler

    RépondreSupprimer