vendredi 7 janvier 2011

LA FEVE CACHEE...

image trouvée ici

A l'origine, la fève de l'Epiphanie n'était pas en porcelaine...
il s'agissait évidemment de la fève comestible.
Or, la fève est une graine...
dont la forme rappelle un peu celle de l'embryon.
Dans le monde grec, elle représente l'âme.
Certains voient dans son nom un rapport
avec "Phoebe ou Phoebus" (dieu de la clarté solaire) *.
La galette elle-même, ronde et plate (**),
n'est pas sans évoquer la Terre
(telle qu'on la voyait à l'époque !) .
.
Voyons...une graine cachée...dans une galette...
De quoi peut-il bien s'agir ?
La fève serait-elle un "petit Phoebus",
une "lumière embryonnaire"
appelée à grandir, à se développer ?
Une "petite lumière d'or"(***)
cachée sous plusieurs épaisseurs de pâte feuilletée,
c'est-à-dire dans l'épaisseur de la matière ?
Une graine semée dans le monde ?
Semée par celui qui s'est "manifesté" sur terre
au "moment propice" (Cf Janus-Kairos),
au juste moment de l'année...
et au juste moment du temps humain ?
Une graine d'amour
semée dans le coeur-caillou des hommes ?
.

.
Et la coutume de la galette serait là pour nous rappeler
que celui qui découvrira cette "fève-âme" dissimulée,
cette minuscule graine d'amour et de lumière
enfouie sous les apparences matérielles,
cette "étincelle divine" cachée en lui et dans le monde,
recevra... la couronne !
(qui représente l'illumination et la souveraineté intérieure)
.
Voilà une "épiphanie" qui prend enfin tout son sens !
.
La Licorne
.
P-S : Cette "interprétation symbolique", autour de la fève,
est personnelle...et n'engage que moi !
.
(*) Phoebe-fève : hypothèse phonétique
(le "b" devient "v", ce qui est très courant)
confirmée par la tradition :
l'"enfant caché" -sous la table-
qui distribuait les parts de galette
était souvent appelé "Phoebe")
.
(**) Le mot "galette" veut dire "petit galet",
petite pierre...Or, la pierre évoque
ce qui est solide, dur, tangible, ce qui est "matière".
.
(***) Parfois, la fève est remplacée par une pièce dorée (or)
.

6 commentaires:

  1. Mais elle est très cohérente Licorne, ton interprétation perso !! et ta photo de fève la rend "palpable"

    RépondreSupprimer
  2. Merci Michelaise...je n'ai pas l'habitude de faire des billets aussi longs...mais je tenais à expliquer ce que je voyais en cette coutume...coutume très populaire, mais dont on a complètement perdu le sens.

    Le lien avec les "rois" mages est une fausse piste, puisque, comme chacun sait, ces "mages" n'ont été déclarés "rois" que très tardivement, après plusieurs siècles...on peut donc douter sérieusement de leur "royauté"...
    Et du coup, il n'y a plus aucun lien avec la "galette des rois" !!!

    RépondreSupprimer
  3. Pour plus de précisions sur les "Rois mages", voir ici :
    http://fabulo.blogspot.com/2010/01/rois-mages.html

    RépondreSupprimer
  4. Merci chère Licorne pour ces découvertes symboliques...chaque jour une pierre semée sur le chemin qui mène à soi.

    Ton interprétation n'est en effet pas si hasardeuse (surtout que je ne crois guère au hasard! ;) )

    RépondreSupprimer
  5. Oh, c'est superbe cette histoire de "petite lumière d'or", "de fêve-âme" cachée dans la galette ? As-tu été au moins sacrée reine cette année La Licorne pour nous avoir appris toutes ces jolies choses ?

    RépondreSupprimer
  6. J'ai tiré les rois le premier janvier...et j'ai effectivement eu la fève...
    mais n'en déduis pas que j'aie trouvé l'or caché" !!!! :-)

    RépondreSupprimer