samedi 8 octobre 2011

LE POETE DES POETES

image ici


Djalal al-din Rûmi, le grand maître
de la mystique soufie du XIIIème siècle,
est peut-être pour moi le poète des poètes,
parce qu'on le lit sans penser une seconde
à la poésie.
.
La plupart des poèmes sont comme
des allumettes que l'on gratte :
ils nous éclairent pendant quelques secondes
et cela fait une jolie flamme mais ensuite
il ne nous reste plus à la main
qu'un petit bout de bois calciné.
Je n'ai jamais vu la lumière,
mais je la connais toute,
et je sais que la vraie lumière
ne s'éteint pas comme ça.
Ce ne sont pas les poètes
qui donnent la plus grande lumière,
mais ceux qui ont aperçu une lumière
plus grande que la poésie.
.
Christian Bobin
.

2 commentaires:

  1. merci chere licorne de ses choix qui me vont droit au coeur et à l'âme
    merci
    un peu plus occupée qu'à mon habituel ma vie spirituelle furt un peu diluer et je vais me délecter dans mes trajets du jour avec ces mots de ses dtrois derniers jours
    belle journée à toi

    RépondreSupprimer