vendredi 30 janvier 2015

SILENCE

photo personnelle

La neige apaise tout,
on dirait qu'elle porte en elle le silence
 ou, plutôt,
que dans l'espace qui sépare deux flocons,
entre les flocons, il y a le silence.
.
.
 Jon Kalman Stefansson
"La Tristesse des Anges"
.

jeudi 29 janvier 2015

DEVANT LA VIE, DEVANT L'AMOUR



Nos attitudes devant la vie
sont apprises durant l'enfance, 
et nous écoutons le chant des lumières
comme un nouveau-né entend un bruit de source
dans son coeur.

Nos attitudes devant l'amour
sont enracinées dans l'enfance indéracinable, 
et nous attendons un amour éternel
comme un enfant espère la neige
qui ne vient pas, qui peut venir.
.
Christian Bobin
.


mercredi 28 janvier 2015

L'AIR DE LA HAUTE ENFANCE

image ici

Âme charnelle, cette basse chantante en chacun
Lorsque le toucher de l’autre le fait
vibrer, résonner

Lentement alors s’élève
éveillé puis émerveillé
éveillant puis ensorcelant
L’air de la haute enfance
jadis éclatant puis oublié
longtemps enfoui puis souvenu
Psalmodiant le présent et sa plénitude
Où le lys éclos rejoint enfin l’étoile…

L’Être n’est-il pas cette musique
Qui depuis l’origine
cherche à se faire entendre
Qui attend
chaque instant de chaque jour
et chaque jour de toute vie
Que la main sache enfin toucher la lyre?
.
François Cheng
.

mardi 27 janvier 2015

MERE

image ici

Plus tard Emily confiera
avec une angélique brutalité
n'avoir jamais eu de mère
et "supposer" qu'une mère
est "quelqu'un vers qui vous vous tournez
quand une chose vous tourmente".
C'est une parfaite définition de ce qu'est une mère.
On ne connaît jamais mieux une chose
que par son manque.
.
Christian Bobin
"La dame blanche"

.

lundi 26 janvier 2015

LE FEMININ

image ici

Quand je parle du « féminin »,
je ne parle pas de genre.
Je parle du principe féminin
qui est vivant et actif  — ou réprimé — 
à la fois chez l’homme et la femme.
 Le principe féminin essaie de se relier.

 Au lieu de diviser les choses, il dit :
en quoi nous ressemblons-nous ? 
Comment pouvons-nous établir des liens ?
 Où est l’amour ? Peux-tu m’écouter ?
 Ecoutes-tu vraiment ce que je  dis ? 
Me vois-tu ? Te soucies-tu de me voir ou pas ?

C’est une question d’une grande importance,
 et il est difficile de parler du féminin 
parce que très peu de gens en ont fait l’expérience.

 Le féminin est présence, et relation,
qui fait que lorsque vous rencontrez une autre personne 
vous voyez réellement sa véritable essence.
 Quel est le sens de la vie
 si personne ne vous a jamais vu ?

Je ne peux pas vous dire le nombre de personnes 
— hommes et femmes —
qui ont pleuré dans mon bureau
 en disant : « Personne ne m’a jamais vu(e). 
Personne n’a jamais pris le temps de m’écouter.
 Je ne suis pas digne d’être aimé(e) », 
une des expressions les plus tristes de la langue.

Parfois, un flot de sentiments m’envahit, 
je tends la main et ils disent : 
« Ne me touchez pas. Je suis indigne d’amour. »
Et ils le pensent.
 Dans l’enfance, cette personne a été élevée 
dans un lieu où le féminin n’était pas présent. 
Pour comprendre,
 il vous faut avoir expérimenté le féminin.
Marion Woodman
.
Texte entier 
.


.
Toi le féminin
Ne nous délaisse pas
Car tout ce qui n'est pas mué en douceur
Ne survivra pas.
.
François Cheng
.

dimanche 25 janvier 2015

TENDRESSE

photo personnelle

Le propre de la tendresse c’est de se vivre,
de s’éprouver, de se recevoir et de se donner.
Si la tendresse se dit parfois avec des mots,
elle s’exprime et se partage avec des regards,
 avec des attentions, avec des gestes,
avec des actes ou avec des silences ;

La tendresse est une qualité de l’attention qui s’offre,
 se propose, sans jamais contraindre,
qui peut donc se mettre en réserve, en attente,
 sans se refermer, sans se bloquer à jamais.

Tout ce qui s’impose, se force
ne peut s’associer à la tendresse.
 Elle n’est jamais redondante, « m’as-tu vu »
ou « pousse-toi de là ».
 Elle est discrète, même si elle est joyeuse,
parfois éphémère et se joue dans l’intime,
dans le subtil des émois et des sentiments vécus.

Elle passe souvent inaperçue dans la fugacité d’un rien,
dans un surplus de « bon »,
 lié à l’intensité soudaine d’un geste ou d’une parole.
 La tendresse c’est le duvet léger de l’attention proche.

Recevoir de la tendresse, c’est se sentir reconnu et accepté
 comme un être précieux, comme un être exceptionnel.
La tendresse c’est un geste qui devient caresse
 avant même d’avoir été reçu.
.
Jacques Salomé
.


S'OUVRIR

photo personnelle

Pour l'heure, je voudrais que ma vie soit comme une fleur
qui ne cesse jamais de s'ouvrir, avec un parfum plus grand.
.

Christian Bobin
.

samedi 24 janvier 2015

PARTOUT

image ici

Regarde me disaient les fleurs
dont l'odeur retapissait la chambre.
Regarde : il n'y a pas de porte, nulle part.

Il n'y a que notre parfum, nos couleurs et nos rires;
L'autre monde commence par ce rire.
L'autre monde est ce rire.
Pourquoi chercher ailleurs, autre chose ?

Le dieu est un enfant qui se cache
et il y a un moment où il se trahit :
quand on passe près de lui,
on entend son fou rire.

Tu peux l'entendre dans la musique,
dans le silence.
Dans le bourgeon qui éclate,
derrière le nuage qui passe ;
dans une bouche édentée.
Partout.
.
Christian Bobin
.
image ici

vendredi 23 janvier 2015

DANSER LA VIE

image ici

Quand on ne fait plus valoir son moi, 
le voile de l'illusion se déchire 
et l'on découvre avec stupeur
 que les choix de la vie 
se mettent en place tout seuls
...
Dans le monde des choix, 
on se vit comme un auteur de la réponse, 
on lui donne du poids, 
on s'attache aux fruits de notre réponse.

 Dans le monde de l'évidence, 
on se vit comme serviteur, 
d'où la légèreté de l'action 
et la liberté par rapport à ses fruits ...
...
Être libre des "je veux" et des "je ne veux pas",
 c'est enfin pouvoir danser la vie telle qu'elle est, 
sans crispations, sans résistances, sans tensions.
...
La seule question qui compte vraiment pour moi est celle-ci :
"Que me demande la vie maintenant ?"

Anne Ducrocq
« Le courage de changer sa vie »
.


jeudi 22 janvier 2015

BROUILLON ET RATURES

image ici

S. est en proie à la maladie de la perfection.
Elle pense que tout ce qu'elle fait
est incomplet , mauvais, raté.

Elle voudrait qu'une seconde vie lui soit donnée
comme un beau papier blanc
sur lequel elle pourrait recopier la première,
en lui enlevant ses taches et ses ratures.

Elle ne voit pas que le brouillon
c'est la vie même...
.
Christian Bobin
.


CHOIX

photo Sabine Weiss

Entre toutes les incarnations, choisir la nôtre.
Nous désirer où nous sommes et qui nous sommes,
à l'instant où nous le sommes.
.
Christiane Singer
.

mercredi 21 janvier 2015

DIEU RIEUR

image ici

La vie est un songe
une farce
que nous fait un dieu rieur...
mais nous pouvons le piéger à son propre jeu
et rire avec lui
en nous tenant sans cesse au centre 
des choses et de nos actes...
.
Paul Degryse
.

mardi 20 janvier 2015

UN SEUL MOT



Meilleur que mille mots sans utilité,
est un seul mot bénéfique
qui pacifie celui qui l'entend.

Meilleure que mille versets de mots inutiles
est une seule ligne bénéfique
qui pacifie celui qui l'entend.
.
Bouddha
.


lundi 19 janvier 2015

CHAGRIN ET JOIE

image ici

Si la pensée du chagrin gâche la joie,
cependant elle prépare à la joie.

Elle balaie violemment la maison
et la vide de toutes choses,
 afin qu’une joie nouvelle
provenant de la source du bien
puisse y entrer.
Elle disperse les feuilles jaunies du rameau du cœur,
 afin que de nouvelles feuilles vertes puissent pousser.
Elle déracine la joie antérieure
afin qu’un nouveau délice puisse arriver de l’au-delà.
Le chagrin déracine la racine pourrie,
afin de pouvoir révéler la racine qui est voilée à la vue.

Quoi que le chagrin puisse chasser du cœur
où puisse lui enlever,
 il apportera de meilleures choses en échange...

Rûmi
.

dimanche 18 janvier 2015

GRAVE ET LEGER

image ici

On n'a pas toujours besoin des mots de l'amour
 pour parler de l'amour,
on a besoin du grave et du léger,
pas du sérieux, surtout pas du sérieux,
grave et léger, larmes et rires.
.
Christian Bobin
.


samedi 17 janvier 2015

ÂME : INITIALES

image ici

L'âme comporte trois lettres
qui sont les premières des trois mots : 
Amour, Mystère, Energie...
.
Paul Degryse
"Le dit des chamanes"
.


vendredi 16 janvier 2015

ABSENCE

image ici

L'absence de ta présence me désespère.
La présence de ton absence me révèle ton éternité.
.
Jacques de Bourbon Busset 
"Lettre à Laurence"


jeudi 15 janvier 2015

ÂMES LIBRES


Mais les êtres à l’âme élevée ne se rendent pas ; 
ils sont aptes à transmuer l’absence en présence.

Toute force oppressive a pouvoir sur le corps ;
 nulle ne peut emprisonner les âmes,
ni l’une de l’autre les séparer.
.
François Cheng
.

mercredi 14 janvier 2015

BRECHE D'ESPOIR

image ici

Chaque période de trouble dans l'histoire
ouvre une brèche d'espoir ;
et la seule chose certaine et inchangeable
est que rien n'est certain ni inchangeable.
.
 John Fitzgerald Kennedy
.


mardi 13 janvier 2015

DANS LES FLAQUES D'EAU

image ici

J’ai trouvé Dieu dans les flaques d’eau,
dans le parfum du chèvrefeuille,
dans la pureté de certains livres
et même chez des athées.
Je ne l’ai presque jamais trouvé
 chez ceux dont le métier est d’en parler.
.
Christian Bobin 
"Ressusciter"
.

lundi 12 janvier 2015

LA-HAUT...:-)


Des saints ?
























Non... "dessins"... :-)
.
(petit hommage personnel
sous le lien)
.


NE CRAIGNEZ PAS



Ne craignez pas ceux qui tuent le corps
mais ne peuvent pas tuer l'âme.
.
Evangile de Saint Matthieu
.

dimanche 11 janvier 2015

TOUS UNIS


Foule compacte à Paris le dimanche 11 janvier


...à chaque nouvelle exaction, à chaque nouvelle cruauté,
nous devrons opposer un petit supplément
d’amour et de bonté
à conquérir sur nous-mêmes.
.
Etty Hillesum
.

.

samedi 10 janvier 2015

J'ECRIS TON NOM

Dessin de Marie-Ange Rousseau

Sur les pages blanches
Sur les pages nues
Sur la table à dessin
J’écris ton  nom

Sur les marches de la mort
Sur ce mercredi rouge
Sur les murs qui saignent
J’écris ton nom

Sur les larmes qui viennent
Sur l'horreur indicible
Sur l'absurdité de la haine
J'écris ton nom

Sur les cœurs qui s'indignent
Sur les mains qui se lèvent
Sur l’espoir qui fleurit
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je vois la vie renaître
Je suis né pour te connaître
Et pour te nommer

Liberté.
.
La Licorne
(d'après Paul Eluard)
.



CECI N'EST PAS...


 image d'un auteur inconnu  -référence ici

Cliquer ICI
.

SEMAINE CATASTROPHIQUE



Elève Charlie :

Mardi : "Tu rit"
Mercredi : "Tuerie"
Jeudi : "Tu pleure"
Vendredi : "Tue...ries"
Samedi : "Tu r'pleur"
.
Bilan orthographique :
Trop de fautes graves et inadmissibles...
Les règles fondamentales ne sont pas respectées !
Je ne veux plus jamais voir ça...
.

La Licorne
.

image ici



jeudi 8 janvier 2015

HUMOUR DE DIEU


Pour l'humour de Dieu...
arrêtons de tout prendre au sérieux !
.



 - Mais qu'il y a-t-il de si inquiétant
dans le rire ?

- Le rire tue la peur, et sans la peur,
il n’y a pas de foi.
Car, sans la peur du Diable,
il n’y a plus besoin de Dieu.

- Mais vous n'éliminerez pas le rire
en éliminant ce livre.

 - Non, certes.
 Le rire restera le divertissement des simples.
Mais qu'adviendra-t-il si, à cause de ce livre,
l'homme cultivé déclarait tolérable
que l'on rie de tout ?
Pouvons-nous rire de Dieu ?
Le monde retomberait dans le chaos.
.
Dialogues du film
"Le nom de la Rose"
.



L'humour est la forme la plus saine
de la lucidité.
.
Jacques Brel

.


DES MOTS ET DES IMAGES


image ici

Il faut croire
que la puissance des mots et des images
est bien grande...
si l'on est obligé de tuer
pour l'étouffer...
.
La Licorne
.


mercredi 7 janvier 2015

MANQUE (2)

image ici

La liberté, c’est la liberté de dire
que deux et deux font quatre.
Lorsque cela est accordé, le reste suit.
George Orwell
.
image ici

.
La liberté se paye d'un linceul de regrets,
mais ai-je vraiment eu tort ?
Tous les chemins ne mènent-ils pas à la mort ?
.
Mano Solo
(chanteur et fils de Cabu,
décédé en janvier 2010)
.

Dessin de Plantu
.

MANQUE

image ici- Pont-Neuf emballé par Christo

On ne connaît jamais mieux une chose
que par son manque.
.
Christian Bobin
"La dame blanche"
.

mardi 6 janvier 2015

PAS ICI

image ici

Ma présence n'est pas ici.
Je suis habillé de moi-même.
Il n'y a pas de planète qui tienne
La clarté existe sans moi.
Née de ma main sur mes yeux
Et me détournant de ma voie
L'ombre m'empêche de marcher
Sur ma couronne d'univers,
Dans le grand miroir habitable,
Miroir brisé, mouvant, inverse
Où l'habitude et la surprise
Créent l'ennui à tour de rôle.
.
Paul Eluard
"Défense de savoir"
.

lundi 5 janvier 2015

SENS QUI SUINTE



Pour de nombreuses cultures, 
la vie déborde à tout moment de sens.
 Le rite relie l’homme en permanence au sens originel.
 Ce monde visible est la réplique mystérieuse
du monde invisible.

 Les corrélations sont tissées
dans chaque geste, dans chaque acte :
 manger, boire, se laver, se coucher, laver un enfant,
 célébrer l’union amoureuse, faire un feu, etc… 
Tout est imbibé. 
Pas un pan d’étoffe ne reste sec.

Ces cultures suintent de sens 
comme on dit d’un mur qu’il suinte d’humidité.
 L’image est juste.
Il y a certes un mur dressé 
entre le monde visible et le monde invisible,
 mais ce mur laisse passer l’humidité.
 C’est-à-dire qu’il ne sépare pas vraiment ;
 il relie par la sécrétion d’un côté à l’autre.
.

dimanche 4 janvier 2015

PELERINS DES DEUX MONDES

photo personnelle

Tu ne sais jamais ce qui relie les choses entre elles.
Jamais par la seule volonté,
tu ne peux avoir accès au sens ou à l’essentiel.
Tout le monde feint de croire
 que ce monde est stable et solide,
mais toi qui as été un enfant,
tu sais bien qu’il n’en est rien .
.
L’habileté qu’ont tout naturellement les enfants,
les mystiques et les poètes,
d’aller et venir d’un versant du monde à l’autre,
de se faire pèlerins des deux mondes,
danseurs sur les crètes,
 relieurs de berges,
 constructeurs de passerelles,
« pontifiés »,
a été simplement perdue.
.
Christiane Singer
(interview sous le lien)
.


samedi 3 janvier 2015

AFFAIRE VITALE

photo personnelle

Un jour nous comprendrons
que la poésie n'était pas un genre littéraire mal vieilli
mais une affaire vitale,
la dernière chance de respirer dans le bloc du réel.
.
Christian Bobin
"Un assassin blanc comme neige"
.


BOUQUET DE ROSES

photo personnelle

En me parlant,
tu enfonces un couteau de soleil
dans mon coeur, tu le fais éclater
comme un bouquet de roses.
.
Christian Bobin
.

vendredi 2 janvier 2015

UN PEU DE BOBIN POUR BIEN COMMENCER L'ANNEE



Christian Bobin, homme de l'être, poète des... par phalaenops


Chacun a sa blessure et son trésor au même endroit.
.
Christian Bobin
.

ETOILE



Il y a une étoile mise dans le ciel pour chacun de nous,
assez éloignée pour que nos erreurs
ne viennent  jamais la ternir.
.
Christian Bobin 
"Ressusciter"


jeudi 1 janvier 2015

VOEUX


Vous pouvez aller lire les premiers voeux
"lipogrammatiques"
proposés sur Filigrane ...
ICI et LA
.
Merci encore aux deux auteurs !
.
La Licorne
.

SOUHAITS POUR 2015



Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir, 
et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns.

Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer, 
et d'oublier ce qu'il faut oublier.

Je vous souhaite des passions. 
Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil 
et des rires d'enfants.

Je vous souhaite de résister
à l'enlisement, à l'indifférence, 
aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite surtout d'être vous.
.
Jacques Brel
(interview sous le lien)
.


mercredi 31 décembre 2014

COMME UNE FLEUR

photo personnelle

Est-ce qu'une fleur, pleine de lumière, de beauté dit : 
« je donne, j'aide, je sers » ?
Elle « est » ! 
Et parce qu'elle n'essaie pas de faire quelque chose,
 elle recouvre la terre.
.
« Se libérer du connu »
.

ART NATUREL

photo personnelle

Un grand musicien est quelqu'un qui donne
après plusieurs années de travail
ce que donne le rossignol
au premier jet de son chant.

Il y aura toujours une pluie pour jouer du clavecin
 ou un merle pour composer une fugue.
.
Christian Bobin
.

.

mardi 30 décembre 2014

HABITER POETIQUEMENT LA TERRE

photo personnelle

En réalité, nous sommes tous plus ou moins artistes.
Le simple fait de vivre suppose un certain art de vivre.
Nous savons par exemple disposer des fleurs
 pour égayer notre demeure, 
dresser l'oreille pour écouter un chant d'oiseau
jouir d'un jardin au printemps
ou du coucher du soleil sur la mer.
Tout cela est bien.

Toutefois, si nous voulons dépasser les clichés,
dépasser l'habitude de réserver la beauté 
à seulement quelques moments privilégiés, 
nous devons apprendre à habiter poétiquement la terre
 comme l'a proposé le poète Hölderlin.
 Car la beauté, ce don qui nous est offert sans réserve,
 est omniprésente.

Il faut savoir en capter les plus humbles manifestations. 
Ces fleurs anonymes qui poussent 
dans les fentes d'un trottoir,
 ce rayon de soleil qui soudain fait chanter un vieux mur,
 ce cheval pensif au milieu d'un pré après la pluie,
 cet enfant qui offre un caillou coloré
 à un vieillard sur son banc,
 ces fragrances et saveurs que la mémoire réveille ...
.
François Cheng
.

lundi 29 décembre 2014

NOUVEAU BLOG : FILIGRANE

image ici

Une année qui débute,
c'est l'occasion de commencer de nouvelles choses...

Alors, voilà :
je vous présente un "nouveau blog",
consacré à l'écriture et aux mots...
.
Dans ce "blog tout neuf",
j'avais d'abord commencé
à publier uniquement des poèmes personnels...
et puis, au fil des jours, je me suis dit
que ce serait bien d'"élargir" un peu
le champ des publications,
de les diversifier un peu...
.
Aussi, j'ai décidé de tout recommencer
et de le rebaptiser !
Ce sera désormais  :

FILIGRANE,
Poèmes, textes
et jeux littéraires...

parce que c'est plus drôle de créer
"tous azimuts".. !  :-)
.


Je vous proposerai donc encore
des poèmes et des textes personnels...
mais je ferai aussi appel à vous
de temps à autre...
notamment le premier de chaque mois...
.
A cette date, je lancerai un "jeu littéraire"
(création de textes divers...
 jeu sur les mots ... poésie ...etc)

Vous aurez ensuite trois semaines
pour envoyer vos propositions...
qui seront publiées sur le blog
la dernière semaine du mois...
.
Venez y faire un tour de temps en temps...
et si ça vous dit,
laissez-y votre "griffe personnelle"...
cela me fera grand plaisir !
.
La Licorne
.
P-S : Pour vous y rendre, cliquer ICI
.