lundi 30 novembre 2015

CONTRE QUI ? CONTRE QUOI ?



Pour qui, comment quand et pourquoi ?
Contre qui ? Comment ? Contre quoi ?
C'en est assez de vos violences.
D'où venez-vous ?
Où allez-vous ?
Qui êtes-vous ?
Qui priez-vous ?
Je vous prie de faire silence.
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
S'il faut absolument qu'on soit
Contre quelqu'un ou quelque chose,
Je suis pour le soleil couchant
En haut des collines désertes.
Je suis pour les forêts profondes,
Car un enfant qui pleure,
Qu'il soit de n'importe où,
Est un enfant qui pleure,
Car un enfant qui meurt
Au bout de vos fusils
Est un enfant qui meurt.
Que c'est abominable d'avoir à choisir
Entre deux innocences !...
.
Barbara


dimanche 29 novembre 2015

FRATERNITE OU CONFLIT MEURTRIER ?




Il nous faut apprendre à vivre ensemble
comme des frères
sinon nous allons mourir tous ensemble, 
comme des idiots.
.
Martin Luther King
.


Je ne suis pas sur terre
pour tuer des pauvres gens.
.
Boris Vian
.


Bien sûr, les gens ordinaires 
ne veulent pas la guerre (...),
c'est une chose entendue.

Mais, après tout, ce sont les dirigeants d'un pays
qui déterminent la politique de celui-ci.

Et c'est une chose relativement simple
que d'entraîner le peuple dans telle ou telle direction,
qu'il s'agisse d'une démocratie, d'une dictature fasciste,
d'un régime parlementaire ou d'une dictature communiste.

(Démocratie ou pas...)
le peuple peut toujours être amené à adhérer
aux choix et aux vues de ses dirigeants.
C'est facile.

Tout ce que vous avez à faire,
c'est de dire à ces gens qu'ils sont attaqués,
et de dénoncer les tenants de la paix
en pointant leur manque de patriotisme,
 et en les accusant d'exposer la patrie à un danger :
ça marche de la même façon
dans tous les pays du monde.
.

Hermann Goering
(lors du procès de Nüremberg)
.


INUTILE



Je n'aime pas la guerre.
Je n'aime aucune sorte de guerre.
Ce n'est pas par sentimentalité.
Je suis resté quarante-deux jours
devant le fort de Vaux et il est difficile
de m'intéresser à un cadavre désormais.

Je ne sais pas si c'est une qualité ou un défaut :
c'est un fait.
Je déteste la guerre.
Je refuse la guerre pour la simple raison
que la guerre est inutile.

Oui, ce simple petit mot.
Je n'ai pas d'imagination.
Pas horrible ; non, inutile, simplement.
Ce qui me frappe dans la guerre
ce n'est pas son horreur : c'est son inutilité.
Vous me direz que cette inutilité précisément est horrible.
Oui, mais par surcroît.

Il est impossible d'expliquer
l'horreur de quarante-deux jours d'attaque devant Verdun
à des hommes qui, nés après la bataille, sont maintenant
dans la faiblesse et dans la force de la jeunesse...

Vous ne pouvez pas leur prouver l'horreur.
Vous n'avez plus rien à votre disposition que votre parole :
vos amis qui ont été tués à côté de vous
n'étaient pas les amis de ceux à qui vous parlez ;
la monstrueuse magie qui transformait
ces affections vivantes en pourriture,
ils ne peuvent pas la connaître ;
le massacre des corps et la laideur des mutilations
se sont dispersés depuis vingt ans
et se sont perdus silencieusement
au fond de vingt années d'accouchements journaliers
d'enfants frais, neufs, entiers, et parfaitement beaux.

À la fin des guerres il y a un mutilé de la face,
un manchot, un boiteux, un gazé... pour dix hommes ;
vingt ans après il n'y en a plus qu'un pour deux cents hommes ;
on ne les voit plus ; ils ne sont plus des preuves.
L'horreur s'efface.

Et j'ajoute que malgré toute cette horreur,
si la guerre était utile
il serait juste de l'accepter.
Mais la guerre est inutile
et son inutilité est évidente.
L'inutilité de toutes les guerres est évidente.

Qu'elles soient défensives, offensives, civiles,
pour la paix, le droit, pour la liberté,
toutes les guerres sont inutiles.
La succession des guerres dans l'histoire
prouve bien qu'elles n'ont jamais conclu
puisqu'il a fallu recommencer les guerres.

La guerre de 1914 a d'abord été pour nous, Français,
une guerre défensive.
Nous sommes-nous défendus ? Non !
Nous sommes au même point qu'avant.
Elle devait être ensuite la guerre du droit.
A-t-elle créé le droit ?
Non, nous avons vécu depuis,
des temps pareillement injustes.

Elle devait être la dernière des guerres ;
elle était la guerre à tuer la guerre.
L'a-t-elle fait ? Non...
elle n'a tué que des hommes inutilement.
La guerre d'Espagne n'est pas encore finie
qu'on aperçoit déjà son évidente inutilité.

Je consens à faire n'importe quel travail utile,
même au péril de ma vie.
Je refuse tout ce qui est inutile
et en premier lieu la guerre
car son inutilité est aussi claire que le soleil.
.
Jean Giono
.


samedi 28 novembre 2015

HYMNE


Je ne sais pas comment vous le ressentez,
mais, personnellement,
j'ai beaucoup de mal, en ce moment,
à entendre, sur toutes les lèvres,
les paroles "sanguinaires"
de notre hymne national...

 

Pour tous les enfants de la terre
Chantons amour et liberté
Contre toutes les haines et les guerres
L'étendard d'espoir est levé
L'étendard de justice et de paix.
Rassemblons nos forces, notre courage
Pour vaincre la misère et la peur
Que règnent au fond de nos coeurs
L'amitié, la joie et le partage.
La flamme qui nous éclaire,
Traverse les frontières
Partons, partons, amis, solidaires
Marchons vers la lumière.
.
Graeme Allwright
.


vendredi 27 novembre 2015

CORPS INNOCENTS



Le monde succombe 
Aux mains des égorgeurs
En carcan de haine
Qui déciment les corps innocents

Puis s'échappant comme l'eau
De toute emprise
La liberté jaillit
Hors du joug des violences 
Et des hantises du temps.

Mais qui ramènera
Des contrées
De l'ombre et des glaives 
Ces vies interrompues
Aux lisières de nos vies.

  Andrée Chedid
.


RESISTANCE







jeudi 26 novembre 2015

AUNG SAN SUU KYI






Image du film "The Lady" de Luc Besson



PEUR ET PAIX






L'amour n'a ni bonne ni mauvaise intention. 
Il n'y a pas d'intention du tout. 
Il commence là où finit tout jugement, où finit la peur.
Notre plus grande peur est la peur d'aimer. 
Toute souffrance a commencé par l'amour ; 
l'amour bafoué, renié, ignoré. 
L'abandon ou les cris dans une chambre d'enfant.

Si c'est cette peur qui nous fait souhaiter 
construire un univers où nous n'avons plus peur 
- où règnera une atmosphère de sécurité - 
alors l'impulsion créatrice n'est pas la bonne. 

Si c'est la peur qui nous fait rêver 
d'un monde sans violence, 
nous y programmons aussitôt la violence.
.
Christiane Singer
.

mercredi 25 novembre 2015

POUR NE PLUS AVOIR PEUR




Il faut des rires, il faut des pleurs
Faut des fleurs pour se souvenir
Qu’on a eu des jours meilleurs

On dit qu’après le pire, qu’après la peur
Il y a cette chance à saisir
Mais quel est le prix du bonheur ?
.
.


mardi 24 novembre 2015

LA PEUR ET LES ARMES



Il existe toutes sortes de raisonnements,
 toute une dialectique pour justifier les crimes commis.

Chacun peut reconnaître que les armes
ont un effet objectivement néfaste, 
alors pourquoi leur accorder plus de place et d’importance 
qu’à la faim dans le monde, encore non résolue à ce jour ? 
C’est tout. Il n’y a rien de plus.

Or, c’est avec toute la cascade de justifications 
– “Il faut défendre la patrie, il faut ceci, il faut cela…” – 
que nous nous enlisons dans une apocalypse permanente. 
Quel gâchis ! Une arme n’est pas bonne...
parce qu’elle supprime la vie.

Toute la créativité belliqueuse,
 avec la fameuse puissance de feu 
dont on se goberge en bombant le torse, 
est engendrée par la crainte et la faiblesse.
Si je n’ai pas peur, je n’ai pas besoin de fusil.

Je suis plein de compassion 
pour les êtres trouillards que nous sommes. 
Ce paradoxe fait partie des grandes incohérences 
dont l’humanité est la première victime. 
.
Pierre Rabhi



lundi 23 novembre 2015

HOW FRAGILE WE ARE



dimanche 22 novembre 2015

CHASSER LA HAINE



L'obscurité ne peut pas chasser l'obscurité,
seule la lumière peut le faire ;
la haine ne peut pas chasser la haine, 
seul l'amour peut le faire ... 
.
Martin Luther King
.


samedi 21 novembre 2015

JOUER AVEC LE FEU



Faire la guerre, 
.
Georges Perros
.
La guerre n'est pas une aventure
c'est une maladie, comme le typhus.
.
Antoine de Saint-Exupéry

La guerre et la maladie,
ces deux infinis du cauchemar.
.
Louis-Ferdinand Céline
.

Je connais maintenant la définition de la guerre :
La guerre, c'est la mort des autres.
On ne la fait durer que parce que ce sont
 les autres qui la font et qui meurent.
.
Jean Guéhenno

.



vendredi 20 novembre 2015

VOS GUERRES



La guerre : 
un massacre de gens qui ne se connaissent pas,
au profit de gens qui se connaissent,
mais ne se massacrent pas.
.
Paul Valéry
.


jeudi 19 novembre 2015

RAISONNEMENT




On nous attaque parce que nous sommes libres,
nous sommes le pays des libertés...
Nous ne pouvons supporter cela,
ces meurtres sanglants, cette violence innommable...

Alors nous allons "exterminer" les terroristes
et pour que nous puissions le faire,
comprenez que nous sommes obligés
de changer la Constitution 
et de "restreindre vos libertés"...

Euh...excusez-moi, monsieur le Président,
mais...
y'aurait pas comme une légère "faille"...
...dans le raisonnement ?
.
La Licorne
.

DROITS ET LIBERTES




Chaque fois que quelque chose de mal se produit, 
le peuple exige davantage de sécurité, 
et le gouvernement répond 
en enlevant des droits aux braves gens.
.
    Penn Jillette
.



















mercredi 18 novembre 2015

?????



Dessin de François Maret

QUAND




Quand la tornade de la terreur 
emporte nos rêves de douceur
Quand le tourbillon de la folie
vient mitrailler nos vies
Quand la tempête de la violence
vient assassiner la confiance
Quand il n'y a plus rien à faire
plus rien à dire
Quand la loi de l'enfer
nous apporte le pire
et nous laisse sans voix...
Quand c'est encore une fois
que s'effondre l'innocence
 dans un déluge de non-sens...
Quand on ne sait plus
ni la cause ni le but...
Faut-il baisser les bras ?
Faut-il pleurer tout bas ?
Faut-il maudire le sort ?
Faut-il craindre la mort ?
Faut-il crier vengeance ?
Creuser les différences ?
Inviter à la guerre ?
Accroître la misère ?
Faut-il rendre oeil pour oeil
et créer deuil pour deuil ?
Suivre ceux qui là-haut
décident de nos tombeaux ?
Ecouter leurs sirènes
leurs trémolos de haine ?
Ou bien faire une pause
au bord de la psychose
Ou bien rester debout
sans rien savoir du tout...
Juste que c'en est assez
et qu'on veut vivre entier
Juste le bruit de nos coeurs
au milieu du malheur
Juste le souffle du vent
léger et insistant
Qui nous dit que le monde
aimerait changer de ronde
Qui nous murmure le souhait
d'un commencement de paix...
.
La Licorne
.



lundi 16 novembre 2015

DES VOIX POUR LA PAIX





Chant dédié aux victimes des guerres
et des attentats dans le monde
ainsi qu'à leurs familles,
quels que soient leurs pays,
leurs origines et leurs religions
.


dimanche 15 novembre 2015

PEACE



Difficile d'écrire en ces jours troublés
par des actes épouvantables...
en ces jours assombris 
par la douleur et l'effarement...

Je ne trouve pas grand-chose à dire...(*)
sinon qu'il apparaît, malheureusement, 
que, face à la barbarie de la "guerre terroriste", 
nous n'avons pas encore trouvé
d'autre solution
que de répondre, nous aussi,
par la guerre...

Au milieu de nos larmes, 
trouverons-nous un jour
une autre voie que celle des armes ?
.
La Licorne
.

Peace for Paris...
...and Peace for the World


Imagine there's no countries
It isn't hard to do
Nothing to kill or die for
And no religion too
Imagine all the people
Living life in peace...

Imagine un monde sans frontières
Ce n'est pas si compliqué...
Pas de nation
pour laquelle mourir ou tuer...
Pas de religion non plus...
Imagine chacun vivant sa vie en paix...
.
"Imagine"
 de John Lennon
.



 (*) Certains, qu'ils en soient remerciés,
ont su trouver les mots...
mieux que moi...

Lire par exemple
ICI
.


D'autres l'ont exprimé, avec talent,
en dessins...
.