mercredi 10 septembre 2014

LUMIERE

image ici

A présent parle-moi de toi même ;
Combien de temps parleras-tu
De ce qui concerne celui-ci ou celui-là ?
Que possèdes-tu réellement
Et qu'as-tu gagné dans cette vie ?
Quelles perles as-tu retirées
Des profondeurs de la mer ?

Le jour de la mort
Ta perception sensorielle disparaîtra :
As-tu la lumière spirituelle,
Qui devrait être le compagnon de ton coeur ?
Quand la poussière remplira tes yeux dans la tombe,
Posséderas-tu ce qui rend la tombe resplendissante ?
.
Rûmi
.


7 commentaires:

  1. La pression diminue un peu et je veux te dire que j'ai apprécié tes mots d'encouragement. Amitiés.

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique image pour accompagner le texte de Rumi !
    Mais quelles questions graves ! Que saurons nous répondre ?

    Merci pour ta participation poétique ! :-)

    RépondreSupprimer
  3. parler de soi même peut-être un long discours pas tjs rose

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce texte sublime, qui est de nature à réveiller cette lumière spirituelle tellement essentielle pour traverser la nuit. Magnifique image pour illustrer le propos.

    RépondreSupprimer
  5. "On lit ou on écrit de la poésie non pas parce que c'est joli. On lit et on écrit de la poésie parce que l'on fait partie de l'humanité, et que l'humanité est faite de passions. La médecine, le commerce, le droit, l'industrie sont de nobles poursuites, et sont nécessaires pour assurer la vie. Mais la poésie, la beauté, l'amour, l'aventure, c'est en fait pour cela qu'on vit. Pour citer Whitman : « Ô moi ! Ô la vie ! Tant de questions qui m'assaillent sans cesse, ces interminables cortèges d'incroyants, ces cités peuplées de sots. Qu'y a-t-il de bon en cela ? Ô moi ! Ô la vie ! ». Réponse : que tu es ici, que la vie existe, et l'identité. Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime. Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime... Quelle sera votre rime ?"
    Robin Williams, Le Cercle des poètes disparus - Carpe Diem...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien choisi, Corinne : j'aime beaucoup ce film et cet extrait en particulier...
      On peut le visionner ici :
      http://www.dailymotion.com/video/x188bu_le-cercle-des-poetes-disparus_shortfilms

      Supprimer
  6. Quelles perles ai-je retirées des profondeurs de la mer ?
    Une seule...!
    Simple, toute simple...
    Il suffisait de se baisser pour la cueillir : Le Pardon...
    Ses bienfaits sont sans limite......

    RépondreSupprimer