dimanche 31 août 2014

SEULS MAIS NON SEPARES



Toi, moi : distincts, seuls,
mais non pas séparés.
Dans le soulagement de la fusion,
on nie la distinction, et cela sépare :
de soi d'abord, de l'autre par suite.

Mais au coeur de ta solitude et de ton silence
(ils sont frère et soeur),
tu rejoins le coeur de mon silence
et de ma solitude.

Parce que je suis, parce que tu es,
nous sommes.
.
Denis Marquet
.

1 commentaire: