mercredi 6 août 2014

NE PAS AJOUTER AU MALHEUR

photo Doisneau

Décider d'être heureux, 
ne pas ajouter au malheur de l'humanité,
ne serait-ce que par une plainte ou par une pensée...
Volonté de ne pas nuire, de ne pas attrister.
Ce n'est pas encore de l'amour, ni de la sagesse,
c'est le commencement de l'éthique.
Pour beaucoup, c'est déjà de l'héroïsme.
.
Jean-Yves Leloup
"L'absurde et la grâce"
.

4 commentaires:

  1. Oui ! Quel beau fondement pour l'éthique. C'est la définition même de l'innocence: i nocere, ne pas nuire. Voir aussi cette magnifique histoire contée par Christiane Singer qui cherchait comment soulager un peu de la souffrance de l'humanité alors qu'il sent approcher la mort, et qui se faire dire: "Ne laisse aucune trace de ta souffrance sur cette Terre" https://www.youtube.com/watch?v=IOHa-lOSZZQ

    RépondreSupprimer
  2. Merci de partager cette vidéo qui est vraiment un moment magnifique.
    En la réécoutant (je l'avais déjà écoutée plusieurs fois auparavant), j'ai remarqué cette expression de Christiane Singer, qui m'avait échappé les premières fois : "...transmuer la souffrance en énergie de vie...".

    "Ne pas créer de souffrance ou le moins possible"..."essayer de la transmuer"... et "ne pas en laisser"...

    RépondreSupprimer
  3. Oui cela peut être de l'héroïsme tellement, parfois, le malheur est profond !

    RépondreSupprimer
  4. il faut tjs tenter de positiver et dire demain ça ira mieux

    RépondreSupprimer