mercredi 27 août 2014

ACCELERATEUR

image ici


Un accélérateur de particules est, bien entendu, visible
tandis qu’un accélérateur de conscience est invisible.
Mais leur but est le même : les très hautes énergies.
.
Basarab Nicolescu
"Théorèmes poétiques"
.


13 commentaires:

  1. Ah, voilà qui me communique une nouvelle vocation: oh oui ! Devenir un électron libre dans cet accélérateur de conscience, et qui sait, peut-être rencontrer le fameux Boson de Higgs par qui tout a commencé... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ce serait là une belle rencontre...!!!
      Surtout quand on sait qu'on l'appelle la "particule de Dieu" :
      http://www.atlantico.fr/decryptage/particule-dieu-2-ans-apres-decouverte-boson-higgs-livre-quelques-secrets-mais-en-recele-encore-nombreux-yves-sirois-1652251.html

      Il faut se gerder de mépriser ce qui est tout petit, presque invisible...c'est souvent là que réside la plus grande "force"...:-)

      Extrait de l'article ci-dessus :

      "Il est tout à fait fascinant de penser qu'une particule comme le boson de Higgs, si difficile à détecter, et dont la découverte a demandé la construction de détecteurs qui s'appuient sur de véritables prouesses technologiques, ait une importance aussi considérable dans notre récit de l'histoire de l'Univers.
      Il s'avère que les interactions faibles, les plus ténues, semblent être les acteurs majeurs de la construction de notre univers. Ce pas dans notre compréhension de l’histoire de l’univers, de cette histoire de la matière qui mène ultimement à la vie humaine, génère un profond sentiment d'émerveillement, mais aussi d'humilité devant la précieuse fragilité de la vie."

      Supprimer
  2. Amazing photo of that accelerator.
    And the follow up photo . . . exactly what happens
    when they overload that baby.
    Ha.

    RépondreSupprimer
  3. Le plus grand des mystères n’est-il pas celui de la conscience qui rend compte de tout cela ?
    Et je me demande si la question « Qui suis-je ? » ne peut conduire à la découverte "d’un certain boson", sans passer par des prouesses technologiques très sophistiquées ?

    Amezeg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui...ça se rejoint...
      Etienne Perrot disait : "L'inconscient décrit par Jung est l'équivalent intérieur du domaine nucléaire dans la matière extérieure..." (Péril nucléaire...p39)
      En astrologie, c'est d'ailleurs la même planète qui régit les forces nucléaires...et les forces de transformation profonde de l'homme : Pluton.

      Supprimer
  4. Oui, c’est tout à fait ça... ! ;-)

    Économisons les technologies très coûteuses qui risquent en ces temps que nous vivons d’être un jour ou l’autre employées à des fins destructrices et qui éloignent sans doute bien plus de gens loin d’eux-mêmes qu’elles n’en rapprochent d’eux-mêmes... et utilisons les fonds épargnés à enseigner l’écologie globale, celle qui relie le dehors et le dedans, à tous nos enfants ; cela me semble être bien plus urgent que la découverte physique de la particule ultime... (?)

    Amezeg

    RépondreSupprimer
  5. Il est probable que nous ne pourrons traiter le "nucléaire" correctement (sans danger), que lorsque nous aurons atteint un degré de maîtrise intérieure...équivalent.
    Ce qui n'est évidemment pas le cas pour le moment...

    La sagesse serait de développer l'intérieur et l'extérieur conjointement et non pas n'importe comment...sans toutefois abandonner les recherches scientifiques de pointe, qui sont aussi très importantes.

    RépondreSupprimer
  6. Science sans conscience n’est que ruine de l’âme... et de la planète.
    À mon avis, la priorité, la très grande priorité d’aujourd’hui, est de " mettre de l’âme" dans la science, c’est bien plus urgent que de faire croître encore l’étendue de la découverte scientifique même s’il peut être utile que cette découverte se poursuive. N’oublions pas les manipulations génétiques des animaux et des végétaux qui sont entre les mains trop puissantes de gens et de groupes d’intérêt "sans états d’âmes", voire "sans âme"...
    Accélérer la prise de conscience de l’unité cosmique du vivant et décélérer l’accroissement de la science coupée de la conscience indispensable à son bon usage !

    Amezeg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis tout à fait d'accord...Amezeg...mais, à côté des "horreurs" que tout le monde connaît... il y a aussi certaines découvertes scientifiques ou technologiques qui peuvent nous aider (je pense à Internet...qui "relie" les gens et permet d'accélérer la prise de conscience de l'unité, quand il est bien utilisé...ou à certaines "nouvelles énergies" , qui pourraient aider à réduire la pollution...etc).

      Supprimer
  7. Alors pour l'instant sur la terre, c'est pas terrible !!

    RépondreSupprimer
  8. C'est sûr, Daniel...mais le répéter ne mène pas à grand-chose...(voir vidéo précédente).

    RépondreSupprimer
  9. et dans la vie on ne fait que de courir alors qu'il faudrait prendre le tps de vivre

    RépondreSupprimer