jeudi 30 janvier 2014

HIVER

photos personnelles :
cliquer dessus pour les voir "en grand"
.

Photo 1


Photo 2


Photo 3


Photo 4



Photo 5


Photo 6


Photo 7


Photo 8


Photo 9


Photo 10


Photo 11


Photo 12


Photo 13

.
J'ai besoin de l'hiver.
Car pendant que la nature se repose,
l'esprit lui peut entrer en ébullition.
.
Jan Sverak
.

20 commentaires:

  1. Félicitations pour ces photos, j'aime beaucoup les traces du Yéti !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un Yéti à "pattes d'éléphant" apparemment... :-))
      J'ai été impressionnée aussi...c'est pourquoi j'ai photographié ces traces !

      Supprimer
  2. Elles sont magnifiques tes photos... Je sais, je me répète, mais qu'est-ce que je pourrais dire de mieux...

    Je suis venue pour jouer, donc je vais devoir en sélectionner une et la commenter...

    En bonne adepte de la set du chat, je choisis la 12...

    Et mon commentaire sera : "en routeur pour de nouvellement aventuré !"

    Ça va être facile pour les joueurs du jeu dans le jeu, je pense... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci 'Tsuki...on se retrouvera bientôt sur Defifoto, je pense...

      Ton choix "chat" ne me surprend pas trop ... ;-)

      En même temps...j'en profite, 'Tsuki...pour rappeler la règle (un peu compliquée, il est vrai) : chaque mot doit être remplacé par un mot de la même catégorie grammaticale (un nom commun pour un nom commun, un adjectif qualificatif pour un adjectif qualificatif, sinon, la phrase ne tient plus "debout").

      Si je ne me trompe pas, dans ton exemple, ça donne :
      "En routeur pour de novateurs aventuriers..." ou "En routier pour de novatrices aventurières..." , tout dépend du dictionnaire et du genre qu'on préfère... :-)

      Supprimer
  3. Pour le défi foto, j'ai du mal à trouver, ce mois ci... Mais j'ai peut-être une idée, je vais voir comment la mettre en œuvre demain.

    Je prends les novatrices aventurières, parmi tes suggestions... (tu t'en serais douté, non ? ^^)

    RépondreSupprimer
  4. Très belles photos, La Licorne, ça sent l'hiver!

    RépondreSupprimer
  5. Eh oui ! Je suis "dans la neige" depuis une dizaine de jours déjà...et ça m'inspire...

    RépondreSupprimer
  6. (Photo 4)

    Il est venu, il s’est posé,
    Têtu.
    De trou en trou il a gîté :
    État figé que tu as cru,
    Mais à l’été, tu ne sais plus,
    Ta tête fond...
    Vois ! En ton cœur,
    Il fait bon...

    Amezeg :-)

    RépondreSupprimer
  7. Amezeg...c'est magnifique ce que tu écris là...mais je crois bien que tu as une "petite" longueur de retard : les poèmes sur les photos d'hiver...c'était l'année dernière ! :-)
    Là, on est passé au "surréalisme" (voir article suivant).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A moins que...ah oui, tu n'as utilisé que des mots de moins de quatre lettres...
      Très fort !

      Supprimer
  8. C’est bien ça, La Licorne... ;-)
    Merci pour le jeu !

    Amezeg

    RépondreSupprimer
  9. Des mots de moins de cinq lettres, à vrai dire.
    On s’y perdrait... :-)

    Amezeg

    RépondreSupprimer
  10. Eh, c'est classique... le "coeur" pose toujours problème... ;-)
    si l'on considère le "OE" collé comme une seule lettre, c'est bon !
    Sinon, il faut se référer au mot précédent ("coercition" ou "coéternel"...suivant les dictionnaires...évidemment, je préfère le deuxième).

    RépondreSupprimer
  11. Le cœur réunit peut-être le quatre, chiffre de la terre, et le cinq, chiffre de l’homme.
    Ce serait ainsi qu’il poserait le problème et permettrait aussi de le résoudre : accepter et aimer l’incarnation terrestre de Cela qui n’est pas seulement de la terre et dont l’homme est le canal et le porteur ; comme l’E est dans l’O et comme l’Esprit est dans l’Œuvre tangible de La Création...

    Amezeg

    RépondreSupprimer
  12. (Photo 3)

    Ô blanche vaisselle de l’onde frénétique !
    Sur les rivets glaciaires d’un hivernage alarmant
    Tu fais glorifier, pakistanais, le soufflé tiercé d’un novateur prion...

    Amezeg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça pète ça, comme légende de photo ! ^^

      Supprimer
  13. (Photo 10)

    Sur nos brasseries d’esprit mal faiblies
    Une luminance s’est positionnée.
    Transalpine, silurienne.
    Commercialement ne pas l’ajourer ?

    Amezeg

    RépondreSupprimer
  14. (Photo 13)

    Humanoïde figurative en dure et froissable moscovite
    As-tu déjà broché le bloc têtu de l’ignorantin,
    Loin du dégermage du cœur,
    Loin du libyen flux de l’amour-propre ?

    Amezeg

    RépondreSupprimer
  15. Photo 1

    Chaloupée volatilisation
    vainement survole
    dans le froissement hivernant.

    Michelle

    RépondreSupprimer
  16. Photo 5 :

    Mordant quadrille de l’immersion,
    Étrurie d’un regel assidu par la sénatoriale rune d’un trop maigrelet pâturin,
    Sous l’empuse pesante d’une trinitrine dessellée.

    Amezeg

    RépondreSupprimer