jeudi 21 novembre 2013

A LA MORT ABOLIE

photo personnelle

A chaque étoile perdue dans la nuit
A chaque larme séchée dans la nuit
A chaque nuit d’une vie,
A chaque minute
D’une unique nuit,
Où se réunit
Tout ce qui se relie
A la vie privée d’oubli,
A la mort abolie.
.
François Cheng
.


2 commentaires:

  1. Merci pour cet océan étoilé et pour ce si beau poème. Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
  2. Roger...venant de ta part, cela me touche particulièrement !
    Très amicalement.

    RépondreSupprimer