lundi 30 septembre 2013

IMPOSTURE DE LA MODERNITE

image ici

J'avais 20 ans quand j'ai réalisé que la modernité
n'était qu'une vaste imposture.
.
Ce que nous appelons la modernité
s’est organisée selon des principes
qui en ont fait une idéologie à part entière
avec ses dogmes, ses postulats,
ses doctrines et ses credo.
Prenant appui sur le miracle industriel
 avec la technologie et la science,
cette idéologie a fondé un paradigme
qui, sous l’invocation du progrès,
a donné libre cours à toute activité lucrative
 sans aucune limitation.
 Le monde est perçu comme un gisement de ressources
 dont il faut s’emparer pour créer de la richesse monétaire.
(...)
Tandis que l’humanité continue de jouer son destin
selon un scénario ambigu sur le théâtre du monde,
le caractère sensible, fragile et limité de la biosphère
n’a toujours pas été pris en compte.

Les signes avant-coureurs
d’une grande « révolte de la nature »
d’une amplitude imprévisible menace l’avenir.
Et voici la modernité face à une immense déconvenue.

Non seulement le progrès pour tous
se révèle n’avoir été qu’un mythe, un vœu pieu,
mais les dommages qui en découlent
pour l’humain et la nature
constituent une combinatoire
conduisant à l’enlisement
voire à la finitude de notre histoire.
Nous sommes pour la première fois
 et comme en un ultimatum,
sommés de changer pour ne pas disparaître.

Le changement ne peut se suffire
de quelques aménagements
de notre modèle d’existence erroné
plaçant résolument, honnêtement,
l’humain et la nature
au cœur de nos préoccupations.
.
.

7 commentaires:

  1. J'ai bien peur que les aménagements ne soient plus maintenant suffisants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Manouche...malheureusement, la "base" est pourrie...et c'est elle qu'il faut revoir : les aménagements ne sont que de la "peinture" sur une maison qui s'effondre...

      Supprimer
  2. Les médias sont souvent fautifs. Je suis frappé, par exemple, par la façon dont la mode, surtout féminine, change chaque année, imposant des stéréotypes nouveaux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le véritable "Féminin", Daniel, est lié à la transformation cyclique (celle des saisons, par exemple)...
      La mode récupère habilement cette tendance féminine et l'utilise à des fins commerciales...ce qui est à mille lieues de son but premier !
      (but qui est de veiller... sur les naissances et les morts)

      Supprimer
  3. Si on pouvait prendre exemple...
    Un grand homme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...d'un mètre soixante-cinq ! :-))

      Supprimer
  4. coucou..
    .....
    sniff..
    toute douce journée à toi
    bizzzz

    RépondreSupprimer