samedi 6 avril 2013

GUERISON DU MONDE (2)


Voilà qui me semble d’une limpide évidence :
c’est quand la pensée, le cœur,
les attitudes de la majorité auront changé
que le monde changera.
Ce constat va bien au-delà des réponses techniques,
du savoir intellectuel ou scientifique
qui peuvent ponctuellement résoudre
l’un ou l’autre des problèmes que nous affrontons,
mais qui ne peuvent suffire à mener
à la guérison globale et en profondeur de nos maux.

La solution doit venir de chacun de nous,
appelé à un travail sur soi,
à une conversion du regard,
à un changement de mode de vie.

C’est la somme des nouvelles individualités
qui créera une collectivité nouvelle.

Il s’agit donc, pour chacun,
d’examiner ce qui, en lui et dans sa vie,
contribue à empoisonner le monde,
de revoir ce qui,
dans sa manière d’être ou de vivre,
concourt aux dysfonctionnements
et aux malheurs du monde.
.
Frédéric Lenoir
« La guérison du monde »
.

11 commentaires:

  1. en effet, toutes nos pensées, tous nos actes, ont une influence sur la Totalité de ce qui est. Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le pense aussi...Ariaga, et quand on a bien compris cela...cela change la vie : plus rien de ce que nous faisons ou pensons n'est "insignifiant"...

      Supprimer
  2. Le monde ne changera jamais, parce que l'humanité ne change pas malgré les siècles de "civilisation" : les humains continuent à se branler devant une image de vulve, comme leur ancêtre avant eux.

    Les choses tendent plutôt à empirer à mesure que l'humanité croît et multiplie ; les solutions créent en permanence de nouveaux problèmes, sans jamais résoudre les problèmes initiaux.

    En réalité nous avons envie de croire que nous sommes capables de changer, que nous sommes capable de changer le monde grâce à l'effet boule de neige de nos actions les plus anodines. Mais c'est comme le communisme, ça : sur le papier ça marche. Et dans la réalité... C'est une catastrophe en puissance de plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je comprends pourquoi tu dis ça, Tsuki...c'est vrai que des millénaires ont passé sans changement majeur...
      Mais vois-tu, si tu ouvres bien tes yeux (et ton coeur) , peut-être verras-tu que nous vivons une période assez spéciale, dans laquelle tout s'accélère et tout change à très grande vitesse...
      Ceci dit, le "bon" n'est jamais assuré : cela dépend de nous...

      Supprimer
  3. Toutes les périodes de l'humanité sont spéciales, parce que nous sommes acteurs de notre présent. En l'an mil, l'on pressait les gens de changer pour les même raisons qu'aujourd'hui. Des types comme Jesus ou comme Maomet ont tenté eux aussi d'expliquer pourquoi les gens étaient en train de faire n'importe quoi à son époque et ont donné des règles aux gens pour qu'il arrêtent de faire n'importe quoi. Dans les années 20, il n'y a jamais eu autant de sociétés secrètes et de prédiction d'apocalypse que dans toute l'histoire de l'humanité...

    Est-ce que ces moments de l'humanité, vécu par des gens persuadés de vivre un moment- charnière de l'histoire de l'humanité ont changé sa bêtise et sa corruption naturelle ? non. La preuve, c'est que de nouveau aujourd'hui l'on pense être au bord de la catastrophe.

    La terre nous balayera, parce que nous sommes des étrons qui la défigurent. Peu importe si c'est maintenant ou demain. Rien de ce que nous ferons aujourd'hui ne changera cet état de fait, parce que nos enfants seront pires que nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois, Tsuki, être "au bord de la catastrophe" , c'est aussi être acculés à changer...
      Là où nous ne sommes pas d'accord, c'est que moi, je crois que c'est possible... :-) et j'ai confiance en ceux qui viennent après moi...

      Supprimer
    2. La Licorne, ta naïveté t'honore. Mais tu ne tiens pas compte d'un facteur important : les humains sont obsédés par l'idée d'accumuler des richesses, et ne reculent devant rien pour les amonceler. Quand un renonce à sa part d'or, quatre se battent pour la récupérer...

      C'est sans fin.

      Supprimer
    3. On peut appeler ça de la naïveté...je l'appelle espérance..."espérance lucide"...car je ne suis pas aveugle non plus.

      Supprimer
    4. http://fabulo.blogspot.fr/2012/12/ombre-et-lumiere.html

      Supprimer
  4. j'ai tellement adoré écouté son frére à la radio et voir ses enfants du rock, que je me suis rabattu sur les lectures de son propre frére! bravo , les boys dont cry!

    RépondreSupprimer
  5. Question bête : c'est qui son frère ?

    RépondreSupprimer