samedi 25 février 2012

UN, DEUX, TROIS...

image ici

Un deux, trois...ça y est !
Mine de rien,
ce blog vient d'avoir...trois ans !

Et trois ans, ça passe vite, finalement...
"fabulosement" vite !

Pour fêter l'événement,
je vous propose un petit JEU.

Je vous invite à composer un texte ou un poème
dont chaque ligne commencera
par une lettre de FABULO...(acrostiche)
Le thème est entièrement libre...
Vous pouvez vraiment vous exprimer !
Profitez-en...
.
Un petit exemple
pour que ce soit bien clair, et surtout,
pour vous remercier sincèrement
de tout ce que vous m'avez "donné"
pendant trois ans :
.
Flammes qui dansent pour vous
Amis visiteurs, amies visiteuses
Belles rencontres, belles amitiés tissées au fil du temps
Un article après l'autre...petit à petit....
La vie est si belle quand on peut échanger...
Ô oui...merci, merci, merci...!
.
La Licorne
.

jeudi 23 février 2012

VALEURS

photo personnelle

Carburer aux vraies valeurs
ne cause pas de pollution.
.
Daniel Desbiens
.

mardi 21 février 2012

LE LIT OU COULE VOTRE VIE...

photo personnelle

Habitez aussi près possible
du lit où coule votre vie.
.
Soyez résolument et fidèlement
ce que vous êtes,
soyez humblement
 ce que vous aspirez à être.
.
 Henry David Thoreau

.

dimanche 19 février 2012

GRATUIT

photo personnelle

La plupart des luxes
et nombre de conforts de la vie
non seulement ne sont pas indispensables
mais ils constituent d'authentiques entraves
à l'élévation de l'humanité.
.
Il ne faut pas d'argent pour acheter
ce qui est nécessaire à l'âme.
.
Ce n'est pas dans la société
qu'il faut chercher la santé
mais dans la nature.
.
 Henry David Thoreau

.

mardi 14 février 2012

L'ODE AU PAIN

Nous irons, couronnés d'épis
conquérir terre et pain pour tous,
et alors la vie aussi
aura forme de pain,
elle sera simple et profonde,
innombrable et pure.
Tous les êtres auront droit

à la terre et à la vie,
et ainsi sera le pain de demain,
le pain de chaque bouche,
sacré, consacré,
parce qu'il sera le produit
de la plus longue et la plus dure
lutte humaine.
.
Pablo Neruda
.

lundi 13 février 2012

ECONOMIE ET REALITE


photo personnelle

L'économie n'est pas la réalité.
Elle n'est qu'une réduction monstrueuse
de nos existences à un plan comptable.
Cette monstruosité cache l'horizon tout entier.
L'économie n'a pas de réalité
et c'est d'elle dont devraient dépendre nos vies ?
Nos vies sont liées au pain que l'on a pétri,
 que l'on mange, au pain que l'on partage
et au champ d’où proviennent les grains.
 .
Jean-Claude Besson-Girard

dimanche 12 février 2012

SYSTEMES FROIDS

image ici

Les systèmes économiques qui négligent
les facteurs moraux et sentimentaux
sont comme des statues de cire :
ils ont l'air d'être vivants
et pourtant il leur manque
la vie de l'être en chair et en os.
.
Gandhi
.

samedi 11 février 2012

RICHESSES

Dessin Plantu ici

L'économie ne mesure pas les vraies richesses,
elle comptabilise nos pertes d'humanité.
.
Jean-Claude Besson-Girard
.

vendredi 10 février 2012

BESOINS




La civilisation, au vrai sens du terme,
ne consiste pas à multiplier les besoins,
mais à les limiter volontairement.
C'est le seul moyen pour connaître le vrai bonheur
et nous rendre plus disponible aux autres [...]
Il faut un minimum de bien-être et de confort ;
mais, passé cette limite, ce qui devait nous aider
devient une source de gêne.
Vouloir créer un nombre illimité de besoins
pour avoir ensuite à les satisfaire
n'est que poursuivre du vent.
Ce faux idéal n'est qu'un traquenard.
.
Gandhi
.

CIVILISATION

image ici


Ce que les hommes appellent civilisation,
 c'est l'état actuel des moeurs
et ce qu'ils appellent barbarie,
ce sont les états antérieurs.
Les moeurs présentes,
on les appellera barbares
quand elles seront des moeurs passées."
.
Anatole France

jeudi 9 février 2012

FOLIE EXPONENTIELLE

image ici 

L'économie officielle vit dans la hantise
de la stabilité ou de l'équilibre.
Etre plus nombreux pour aller
plus vite, plus loin, produire plus,
consommer plus et en plus grand nombre,
tout multiplier ne peut nous installer
que dans une spirale folle.
Vers quoi faut-il croître et jusqu'à quand ?
Qu'est-ce donc qui peut augmenter en permanence
dans un organisme, un écosystème
ou une planète sans les menacer ?
La tumeur cancéreuse peut-elle servir
de modèle universel ?
.
Armand Farrachi
"Petit lexique d'optimisme officiel"
.

mercredi 8 février 2012

ARGENT SANS LIMITE

image ici

Faire de l'argent et toujours plus,
voire faire de l'argent avec de l'argent, sans limite.
 C'est ce qui est proposé à tous
et que peu ont les moyens d'accomplir,
sans meubler beaucoup l'âme des uns et des autres.
Peut-être cela aide-t-il les gagnants à oublier la mort,
mais celle, massive, de leurs victimes est là
pour leur rappeler à tout moment
la vanité de ce divertissement.
Ce totalitarisme de l'économie
débouche à court terme sur son suicide
et peut-être celui de l'humanité elle-même.
.
Serge Latouche

MONDIALISATION (2)

image ici

 
Je décrirais plutôt la globalisation
comme la liberté pour mon groupe
d'investir où il veut
pour le délai qu'il veut,
de produire ce qu'il veut, de rechercher
 ses matières premières où il veut
et de vendre ses produits où il veut,
en s'embarrassant le moins possible
des droits des travailleurs et des accords sociaux.
.
Table ronde des industriels européens
.
 
 
 

mardi 7 février 2012

MONDIALISATION (1)

image ici

Il est certes souhaitable qu'un alignement sur les systèmes
les plus respectueux des hommes soit un jour réalisé ;
la mondialisation souhaitée sera alors
tout naturellement obtenue.

Mais en voulant la réaliser dans la situation actuelle
on met la charrue avant le boeuf.
 Au lieu de permettre une coopération bénéfique,
elle génère une guerre économique généralisée
dont la conséquence sera un alignement
sur les systèmes sociaux les moins favorables.
.
Albert Jacquard 
" J'accuse l'économie triomphante"
.

samedi 4 février 2012

AUTRE BLOG


Je vais encore faire une pause sur Fabulo...
car je suis en train de démarrer un deuxième blog, 
assez différent de celui-ci,
qui sera consacré aux rêves
et à la psychologie jungienne.
Si ça vous intéresse, c'est ici :


.
Vous pouvez  aussi trouver l'accès
dans la colonne de droite,
tout en haut...
.

LE FAISEUR DE PLUIE

image ici

Peut-être connaissez-vous déjà
cette histoire chinoise (véridique)
qui, à l'encontre de la pensée occidentale,
établit un rapport de "miroir"
entre les conditions météorologiques...
c'est-à-dire la situation "extérieure"
et notre état "intérieur".
C-G Jung (psychanalyste)
la racontait très souvent...
.
Son ami Richard Wilhelm (sinologue)
se promenait en Chine dans les années 30,
dans un village qui souffrait d'une intense sécheresse.
Toutes les incantations possibles avaient été faites
pour y mettre fin,
mais rien n'avait marché et les habitants étaient désespérés.
Le seul choix qui restait était d'aller chercher
dans un autre village un « faiseur de pluie ».
Cela fascinait Richard Wilhelm,
mobilisé pour ramener le vieil homme,
qui arriva dans une calèche.
Celui-ci respira un peu l'air ambiant ,
puis demanda qu'on lui trouve une maisonnette
aux confins du village.
Il insista pour qu'on ne le dérange aucunement
et qu'on lui laisse la nourriture
sur les escaliers de la maison.
Personne n'eut de ses nouvelles pendant trois jours,
puis une pluie mêlée de neige se mit à tomber sur le village,
ce qui était exceptionnel pour la saison.
.
Wilhelm, très impressionné, s'approcha du vieil homme
qui était sorti de sa réclusion.
- Ainsi vous pouvez faire tomber la pluie ?  demanda-t-il .
- Bien sûr que non... répondit l'homme.
- Mais il y avait une sécheresse persistante
jusqu'à ce que vous veniez,
objecta Wilhem, et puis vous arrivez et il pleut...
- Oh, répondit l'homme,
il s'agit de quelque chose de très différent.
Vous voyez, je viens d'une région où tout est ordonné.
Il pleut quand il doit pleuvoir
et tout arrive quand c'est nécessaire.
L'harmonie règne entre les gens et en eux.
Mais ce n'était pas le cas des gens d'ici.
Ils étaient tous hors du Tao et hors d'eux-mêmes.
J'ai été immédiatement contaminé quand je suis arrivé ici,
donc j'ai dû m'éloigner pour me remettre dans le Tao,
alors il a plu."
.


vendredi 3 février 2012

SOYEZ LE CHANGEMENT

image ici

Soyez le changement
que vous désirez voir dans le monde.
.
.

CHANGEMENT INTERIEUR ET EXTERIEUR

image ici
Voie intérieure ? Voie extérieure?

On bute toujours sur la question suivante :
Quand il y a un grand désir de changement,
faut-il essayer de se changer soi-même
ou essayer de changer ce qui nous entoure ?
.
Voici la réponse de Clarissa Pinkola Estes :
.
Le piège dans le piège serait de penser
que tout est résolu une fois qu'on a dissous les projections
et eu accès à la conscience en soi-même.
C'est quelquefois vrai. Pas toujours.
Plutôt que d'utiliser un paradigme modèle "ou/ou"
-ou c'est à l'extérieur de moi ou c'est en moi -
mieux vaut utiliser un paradigme "et/et"
-là est le problème intérieur et là est le problème extérieur-
qui permet une recherche globale
et une guérison plus complète.
 ... 
.
 "Femmes qui courent avec les loups"
 .

jeudi 2 février 2012

CONCILIATION

image ici

Je suis convaincu que l'avenir appartient
à la non-violence,
à la conciliation des cultures différentes.
C'est par cette voie que l'humanité
devra franchir sa prochaine étape.
.
Stéphane Hessel
.

C'est qu'au fond, il n'y a qu'une seule race:
l'humanité."
.
Jean Jaurès
.

La seule voie qui offre quelque espoir
d'un avenir meilleur pour toute l'humanité
est celle de la coopération et du partenariat.
.
Kofi Annan
Discours à l'Assemblée générale de l'ONU
.

NOUVEAU PALIER

image ici

Que pourrait être cette sur-humanité
du prochain millénaire,
faite de l'intégration de tous les peuples du monde
dans un ensemble harmonieux, riche de sa diversité ?
Notre niveau actuel de conscience
est incapable de l'entrevoir
puisque chaque stade intégratif
découvre des qualités nouvelles inconnues jusque-là,
 qui permettent de franchir des obstacles insurmontables
aux systèmes précédents.
Grâce à quoi le mouvement évolutif
peut reprendre sa marche.
Il n'y a aucune raison objective de penser
qu'il n'en sera pas ainsi, une fois encore.
.
Jacques Ruffié
"De la biologie à la culture"
.

COOPERATION

photo trouvée sur internet

A partir d'un certain stade, le seul moyen
pour un système d'aller de l'avant,
c'est de changer de nature.

La modification qualitative doit prendre le relais
de la modification quantitative.
Or, en matière de démographie,
d'écologie, de consommation,
c'est encore dans le mode quantitatif
que se débat notre monde.
Sur cette voie, nous aurons bientôt atteint
les limites du possible.

Désormais, il s'agit de nous orienter
vers un mode de vie différent,
de changer les rapports intra-humains,
c'est-à-dire d'atteindre un nouveau palier d'intégration .

Le mode de changement se situe
dans une intégration efficace
des hommes et des peuples qui,
renonçant au schéma de la confrontation permanente,
choisiraient celui de la coopération.
.
Jacques Ruffié
"De la biologie à la culture"
.

mercredi 1 février 2012

INSURRECTION DES CONSCIENCES



Au-delà des clivages politiques
et de tout ce qui fragmente notre réalité commune,
c’est à l’insurrection et la fédération des consciences
que nous faisons appel.
C’est-à-dire à ce lieu intime où chaque être humain
peut mesurer sa pleine responsabilité
et définir les engagements
que lui inspire une véritable éthique de vie pour lui-même,
pour ses semblables et pour les générations à venir.
.
.
...nous appelons à une véritable "insurrection pacifique"...
.
.
(vidéos sous les liens)
.