dimanche 8 janvier 2012

JEANNE D'ARC (2)

Statue de Jeanne d'Arc au Mont-Saint-Michel
En tant que "femme-héroïne", Jeanne d'Arc est unique.
Cherchez bien, on n'en trouve pas d'autre
qui soit aussi marquante, aussi célèbre.
Alors, pour une fois qu'une femme marque l'histoire,
on peut quand même regretter que ce soit
"en faisant la guerre" !
(l'armure et l'épée ne sont guère féminines,
vous en conviendrez !)
Elle dira , à son procès , n'avoir "jamais tué" ,
et avoir été guidée par des "voix d'anges"...
ce qui ajoute un peu de douceur
et de profondeur au personnage.
Ce "petit bout de femme" (19 ans !) se montrera d'ailleurs
extrêmement courageux et déterminé,
à la fois dans le combat et dans sa défense,
face à des juges qui voyaient en elle
une folle et une hérétique.
Ses réponses, pleines de finesse et de cohérence,
n'empêchèrent pas sa condamnation
mais passèrent à la postérité.
.
Exemple :
"- Savez-vous être en la grâce de Dieu ?
(question-piège : si elle dit OUI, c'est de l'orgueil,
si elle dit NON, elle avoue être pécheresse)
- Si je n'y suis, Dieu m'y mette;
et, si j'y suis, Dieu m'y garde !"
.
La Licorne
.
P-S : Le procès de Jeanne d'Arc,
qui est le principal document historique
qu'on possède sur elle,
peut être lu ICI
.

2 commentaires:

  1. Son langage est proche d'un témoignage d'éveil... :)

    RépondreSupprimer
  2. Il est certain qu'elle était "éveillée" à une réalité qui "sort de l'ordinaire"...le récit qu'elle fait des "voix entendues" le prouve...elle s'appuyait sur des certitudes "intérieures"...qu'elle disait venir des saints et de Dieu.

    RépondreSupprimer