dimanche 24 juillet 2011

LE REGARD DE L'ENFANCE (2)

photo personnelle : cheval de bois ou...licorne
Sans tri préalable,
ses seuls yeux ouverts livrent au petit enfant
ce qui est ou ce qui peut être,
et non, comme plus tard,
dans le grand black-out de la raison civilisatrice,
la projection de ce qu'ils auront désormais à voir.
Il se meut encore dans l'espace magique
d'avant la restriction;
il choisit seul parmi les innombrables possibilités
que lui présente le réel.
.
Sa nouvelle matrice est la terre-
ce qu'il en touche, ce qu'il en flaire, ce qu'il en devine.
Avant même qu'elle ne soit transformée
en une coulisse raide et morne,
il s'y prolonge de tous ses sens.
Chaque nouvelle découverte au-dehors
lui révèle quelque chose de lui-même.
.
Christiane Singer
"Les âges de la vie"
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire