mardi 30 novembre 2010

GIVRE

photos personnelles


Réveil tonique:
à 7 heures du matin,
le thermomètre extérieur affichait -17°C...
Moi je dis que pour vivre
(comme moi)
à 800 m d'altitude,
faut être un peu "givré" !
:-)
.

lundi 29 novembre 2010

PROVERBE

"Il n'est pas d'hiver sans neige,
de printemps sans soleil,
et de joie sans être partagée."
.
Proverbe serbe
.

dimanche 28 novembre 2010

LUMIERE D'HIVER

photo personnelle


"...si éclairants que soient les grands textes,
ils donnent moins de lumière
que les premiers flocons de neige."
.
Christian Bobin
"La plus que vive"
.

PRENDRA, PRENDRA PAS ?

"En novembre,
si la première neige ne prend pas
De l'hiver, elle ne prendra..."
.
Dicton
.
Eh bien...elle a "pris":
nous voilà rassurés !
;-)
.

TOMBEE DU CIEL

photo personnelle
ELLE est "tombée du ciel"
en quantité depuis deux jours...
et voilà ce que je vois de ma fenêtre
aujourd'hui !
.
Un hiver qui commence très fort !
.

samedi 27 novembre 2010

TOMBES DU CIEL

A bien y réfléchir,
ne sommes-nous pas tous,
à notre naissance,
"tombés du ciel" ?
.
Ce n'est pas la cigogne,
en tout cas,
qui me contredira !
:-)
.
En cadeau,
une chanson que j'adore :
de Jacques Higelin
.

CLARTE

photo personnelle

Le petit sage, recroquevillé dans son cocon de chair,
en sait bientôt autant qu'il en saura, vieillard,
après sa longue et studieuse traversée de l'existence.
Toute l'histoire humaine s'inscrit dans son âme.
Mais voilà qu'à l'instant de naître,
l'ange de l'oubli descend vers lui
et le frappe sur la bouche,
car sans la faculté d'oubli,
il n'est pas de vie possible.
Tout s'efface de sa mémoire.
Il vient au monde
avec toutes les apparences de l'ignorance,
du dénuement et de la vulnérabilité.
.
Quiconque a plongé son regard
dans celui d'un enfant à peine né
-quelques heures, quelques jours au plus-
ne discerne pas sans émotion, dans ce récit,
la baroque réplique de ce qu'il a éprouvé.
De même qu'un noyé ramené de justesse à la vie
garde encore, dans les yeux,
le reflet vert de sa dérive,
l'enfant à peine né diffuse un temps, autour de lui,
la clarté de cet autre royaume,
dont la naissance vient de l'arracher.
.
Christiane Singer
"Les âges de la vie"
.

EMPREINTE DE L'ANGE




 Elle ferme les yeux.
Du bout de son index,
Andras se met à dessiner son profil,
commençant par le front,
à la naissance des cheveux,
puis descendant délicatement entre les sourcils,
suivant la fine crête du nez
et se glissant dans la fossette
entre la racine du nez et les lèvres.

- C'est ici, dit-il, que l'ange pose un doigt
sur les lèvres du bébé, juste avant la naissance :
- Chut ! 
et l'enfant oublie tout.
Tout ce qu'il a appris là-bas, avant, en paradis.
Comme ça il vient au monde innocent…

Les paupières de Saffie s'ouvrent progressivement,
elle veut vérifier l'empreinte de l'ange
sur le visage de son amant
mais son regard est aspiré
par la bleue lumière dansante
des yeux qui l'étudient.

- Sinon, poursuit Andras en riant, qui veut naître ?
Qui accepte d'entrer dans cette merde ?
Ha ! Personne ! On a besoin de l'ange !
.
Nancy Huston
"L'empreinte de l'ange"
.


vendredi 26 novembre 2010

AVANT



Et avant la naissance, comment c'était ?
Conférence de Patrice Van Eersel :





mercredi 24 novembre 2010

APRES


Nul ne sait ce qu'il y a après la vie, me direz-vous...
Pourtant, certains, après avoir frôlé la mort de près,
racontent des choses étonnantes, incroyables...
.
.
Conférence de Patrice Van Eersel
auteur de "La source noire":



MOMENT DE LUMIERE

photo personnelle

Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire
de considérer les ténèbres où nous allons
sans plus d'angoisse
que les ténèbres d'où nous venons.
Ainsi la vie prend son vrai sens:
un moment de lumière.
.
Paul Guimard
.

mardi 23 novembre 2010

LA VIE

.
Qu'est-ce que la vie ?
C'est l'éclat d'une luciole dans la nuit.
C'est le souffle d'un bison en hiver.
C'est la petite ombre qui court dans l'herbe
et se perd au coucher du soleil.
.
Sagesse amérindienne
.

CHANGEMENT PERPETUEL

photo personnelle
Médite sur le changement perpétuel
du jour et de la nuit,
de la vie et de la mort,
et ta vie ne disparaîtra plus,
elle reviendra sans cesse.
Plus rien ne sortira du cercle sacré.
.
Sagesse amérindienne
.

lundi 22 novembre 2010

ENTRE JOUR ET NUIT

photo personnelle

NUIT ET JOUR

"Je meurs chaque nuit
pour ressusciter chaque matin."
.
Georges Bernanos
.
"La vie n'est qu'une journée
Et la mort qu'une nuit."
.
Téléphone
.

dimanche 21 novembre 2010

C'EST BEAU UNE VILLE LA NUIT

photo personnelle
Comment rester insensible
au monde mirifique de la nuit ?
.

NUIT (2)

photo personnelle

J'ai toujours aimé la nuit,
il y a des tas de choses dedans qui parlent,
qui chantent ou qui racontent.
.
Bernard Moitessier
.

CLAIR-OBSCUR

photo personnelle

samedi 20 novembre 2010

NUIT

photos personnelles




"Le ciel regarde les hommes s'agiter
avec tant d'étonnement
que chaque jour,
la nuit lui en tombe !"
.
Robert Rocca
.

vendredi 19 novembre 2010

DERNIERES LUEURS

photo personnelle

jeudi 18 novembre 2010

SOLEIL D'AUTOMNE

photo personnelle

Un soleil d'or
Qui brûle encore
D'un feu discret...
Un soleil dore
Le pâle décor
D'un ciel inquiet...
Un soleil dort
-Drôle de support-
Sur un piquet !
.
La Licorne
.

mardi 16 novembre 2010

VERS LE CIEL

photo personnelle

LE SOUPIR DU ROSEAU

"Il y a de la musique dans le soupir du roseau;
il y a de la musique
dans le bouillonnement du ruisseau ;
il y a de la musique en toutes choses,
si les hommes pouvaient l'entendre."
.
Lord Byron
.
.

DEDANS

photo personnelle

Je n'ai jamais pensé que la nature
était un spectacle et qu'on devait se mettre
dans un fauteuil rouge pour l'admirer.
.
Ce serait plutôt une expérience
puisqu'on est soi-même dedans.
.
Christian Bobin
"La lumière du monde"
.

DOUCEUR D'AUTOMNE

photo personnelle

GRÂCE LEGERE

photo personnelle
.
Splendeur de ces réalités les plus humbles
qui nous regardent...
Grâce légère comme un souffle
qui mène ailleurs...
Tant de perfection, de beauté
murmurent en nous...
L'harmonie secrète
des êtres et des choses
nous est donnée
gratuitement.
.
"En chemin"
.

lundi 15 novembre 2010

LEGERETE DUVETEUSE

ECHEVEAU

"C'est l'inconnu qui m'attire.
Quand je vois un écheveau bien enchevêtré,
je me dis qu'il serait bien
de trouver un fil conducteur."
.
Pierre-Gilles de Gennes
.

dimanche 14 novembre 2010

LEGERETE MOUSSEUSE

photo personnelle
Qui pourrait me donner
le nom de cette plante
qui dessine de si jolies arabesques ?
.

vendredi 12 novembre 2010

EMPILEMENT (4)

photo personnelle
Quant à moi,
n'ayant ni la technique,
ni la force physique de Roger...
je me contente d'empilements
beaucoup plus...
...légers !
:-)
.

EMPILEMENT (3)

Photo de Roger Dautais Impressionnant, non ?
.
Ces "empilements" ont été réalisés par Roger Dautais...
dont je vous conseille vivement le site
.
Consacré au Land Art,
on y voyage de merveilles en merveilles...
.
La Licorne
.

jeudi 11 novembre 2010

EMPILEMENT (2)

photo personnelle
Empilement de bûches au Futuroscope (2009):
présenté comme une oeuvre de Land Art...
.
Que faut-il en penser ?
Je ne sais pas trop...
.

BLAGUE CANADIENNE

Au Canada, dans le Grand Nord,
un bûcheron coupe son bois pour l'hiver.
Après deux journées de coupe,
et plusieurs stères transportés,
il en vient à se demander
si sa provision de bûches sera suffisante.
Les hivers sont très froids, dans la région.
Il va donc voir un vieux chef indien, un peu déplumé,
pour savoir si l'hiver sera rigoureux.
Il pose sa question, et le chef lui dit :
- Ugh ! Oui, hiver sera rude.
Alors le bûcheron retourne couper du bois,
encore et encore.
Au bout de quelques jours de dur labeur,
il retourne voir le vieux chef
et lui repose sa question.
Et le chef répond:
- Ugh ! Oh, hiver sera rude, très rude !
Alors le bûcheron, inquiet, retourne bûcheronner.
Pendant quinze jours entiers. Puis il retourne voir l'indien.
Qui lui dit:
-Ugh ! Hiver sera rude, vraiment très très très rude !
Alors le bûcheron, fatigué, demande au chef :
- Mais, Grand Chef, comment pouvez-vous en être sûr ?
Et l'indien répond:
-Quand homme blanc couper beaucoup de bois,
hiver très très rude !
.

EMPILEMENT (1)

photo personnelle

mercredi 10 novembre 2010

ENTASSEMENT

"Les hommes ne sont point faits

pour être entassés en fourmilières

mais épars sur la terre qu'ils doivent cultiver.

Plus ils se rassemblent, plus ils se corrompent.

Les villes sont le gouffre de l'espèce humaine."

.

Jean-Jacques Rousseau

.

mardi 9 novembre 2010

PARAPLUIE BLANC

"Les champignons poussent dans les endroits humides.
C'est pourquoi ils ont la forme d'un parapluie."
.
Alphonse Allais
.

POUSSER COMME UN CHAMPIGNON

Ca va encore plus vite que vous ne l'imaginez !

Un monde fabuleux que celui des champignons...

Vidéo trouvée chez Sophie

lundi 8 novembre 2010

DANGEREUX

De tous les champignons,
celui d'une voiture est encore le plus mortel."
.
Jean Rigaux
.

dimanche 7 novembre 2010

CHAMPIGNONS

"L'homme fait à tous les instants
des déclarations définitives
sur la vie,
l'homme et l'art,
et ne sait pas plus que le champignon
ce qu'est la vie, l'homme et l'art."
.
.

BEAU...LAID ?

photo personnelle

«Dans la nature,
ce sont les hommes
qui décrètent de la beauté
ou de la laideur.»
.
Jean Arp
.

samedi 6 novembre 2010

AUTOMNE EN COULEURS

On voit tout le temps, en automne,
Quelque chose qui vous étonne,
C’est une branche, tout à coup,
Qui s’effeuille dans votre cou.
.
C’est un petit arbre tout rouge,
Un, d’une autre couleur encor,
Et puis, partout, ces feuilles d’or
Qui tombent sans que rien ne bouge.
.
Lucie DELARUE-MARDRUS
.

CLAIRIERE

photo personnelle

Dans la clairière
La forêt refait ses forces
Se nourrit de lumière
Face à l’obscur qui vient
.
"L'enfance des arbres"
.

LUMIERE D'AUTOMNE (2)

Difficile de passer après Goldsworthy...
mais la photo précédente m'a fait penser
à cette magnifique lumière
que j'avais observée dans la forêt
fin octobre...
.

vendredi 5 novembre 2010

LUMIERE D'AUTOMNE

1er novembre 1986 Je terminerai mon tour d'horizon
des oeuvres d'Andy Goldsworthy
par celle-là, que je ne connaissais pas...
encore hier,
et qui m'a éblouie !
.

jeudi 4 novembre 2010

SINUOSITES






Pour moi, l'art est comme de la nourriture...
J'ai besoin de la terre, j'en ai vraiment besoin.
Je veux comprendre cette énergie qui nous parcourt
et que je ressens
aussi bien dans les plantes et dans la terre.
Cette énergie, cette vie qui coule à travers le paysage,
cette chose insaisissable, qui est là puis qui disparaît...
Le renouveau de la vie, le temps,
le changement et l'idée de flux de la Nature.
.
Andy Goldsworthy
.


mercredi 3 novembre 2010

OEUVRES DE LAND ART

-cliquer sur l'image pour la voir "en grand"-
.
"Un grand nombre de mes œuvres, sinon toutes,
tirent leurs origines de feuilles, de branches,
de la neige, de la glace…
(...)
Je m’efforce, à chaque fois que c’est possible,
de produire une ou deux œuvres éphémères par jour.
Elles sont conçues pour un endroit particulier
et peuvent durer aussi bien quelques minutes
que quelques jours.
Elles sont une exploration du paysage,
souvent faites sans savoir ce que sera le résultat.
Ce sont des réactions intuitives à la lumière,
au matériau à l’heure, au temps.
La nécessité de commettre des erreurs
et de produire parfois des œuvres médiocres,
fait partie du processus.
Je connais beaucoup plus d’échecs que de succès.
C’est ainsi que j’apprends."
.
Andy Goldsworthy
.

ENERGIE

Goldsworthy va du plus simple au plus absolu,
à la limite du passable, du pensable.
Énonciation mystérieuse entre le soleil et le silence,
indéchiffrable, au seuil de l'indépassable.
De la lumière aux ténèbres, de la chair à la pierre.
.
" Je ressens une profonde insécurité dans la nature
une énergie fragile, violente et imprévisible.
.
Trous noirs et fractures
sont des fenêtres ouvertes sur cette énergie ",
déclare-t-il.
.
.