mercredi 14 octobre 2009

L'IMPOSSIBLE

J'étais petite graine portée par le vent.
Le grand souffle m'a déposée sur un trait de terre...
un trait étroit, à peine plus large que moi.
Une petite ligne de tendresse
entre deux grands carrés durs et froids.
Je n'ai pas protesté,
j'ai dit merci pour cet espoir de deux millimètres.
J'ai lancé mes racines vers le bas,
étiré ma tige vers le soleil,
déplié mes feuilles une à une.
J'ai "crû" jour après jour sans me poser de questions.
Juste parce que c'est ce que je devais faire.
Après quelques semaines,
j'ai vu que mes fleurs étaient
belles...
Je l'ai su en écoutant les passants s'exclamer
et détourner leurs pas afin de ne pas me bousculer.
Ils paraissaient tous surpris de me trouver là.
.
J'ai alors compris l'extraordinaire
de ce que je venais d'accomplir.
Et j'ai remercié le ciel
de ne pas m'avoir me l'avoir dit plus tôt :
c'est parce que je ne savais pas
que c'était impossible...
que j'y suis arrivé !
...
.
Le savez-vous ?
Culture de la rose trémière:
l’emplacement choisi doit être ensoleillé
et abrité du vent,
l’idéal est de la planter à l’abri d’une façade
ou d’une palissade.
Une terre vigoureuse et nourrissante
est nécessaire !!!!!
.

11 commentaires:

  1. A l'impossible nul n'est tenu mais lorsqu'on est une fleur, il nous faut du soin et tout le monde n'est pas bon jardinier :o)

    RépondreSupprimer
  2. Ce que je voulais dire, Moun, c'est que parfois, ce n'est pas tant le "soin" et les "conditions favorables" qui nous manquent mais bien la "foi" en ce que nous pouvons réaliser !

    RépondreSupprimer
  3. Quelle belle fable ! Je vais tout de suite la mettre au palmarès de mes textes à méditer. MERCI.

    RépondreSupprimer
  4. penses-tu... ça pousse, comme tu le montres bien, absolument n'importe où... mais faut savoir que ça pousse que quand ça veut !!! ah les trémières et leurs caprices !!! par contre quand un pied est venu une année, il revient !

    RépondreSupprimer
  5. On m'aurait menti, Michelaise ?
    Le climat étant rude par chez moiet ne me permettant pas la culture de ces jolies fleurs, j'ai trouvé l'info ici:

    http://www.bloc.com/article/nature-et-animaux/plantes-et-fleurs/la-rose-tremiere-20080513.html

    RépondreSupprimer
  6. Comme quoi il faut toujours croire que tout est possible pour y arriver, la rose trémière nous donne ici une belle leçon de vie...
    Bisous et bonne journée, Syl

    RépondreSupprimer
  7. Au fait, de qui est ce beau texte ? de toi ?

    RépondreSupprimer
  8. Ben...oui !
    J'aime bien écrire textes et poèmes, je crois que je vais le faire plus souvent, sur ce blog.
    Bisous fleuris.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, La LIcorne.
    Ton texte m'a "parlé au coeur", il est très beau; d'abord j'y ai retrouvé un émerveillement pour ces "choses" de la nature si belles et si simples à la fois... quoi de plus banal qu'une petite bande de terre oubliée, qu'une graine qui vient s'y loger, y germer... et ensuite, une vraie "leçon" de vie: contre toute espérance, la petite graine est devenue une fleur admirée de tous...
    Il suffisait d'y croire!...

    Très bon week end à toi, La Licorne, et à bientôt.
    Maëlle

    RépondreSupprimer
  10. Merci Maëlle, de tes mots chaleureux...
    Bonne soirée à toi !

    RépondreSupprimer